Nouvelles sportives

L’entraîneur ghanéen Addo critique l’arbitre pour son « cadeau spécial » à Cristiano Ronaldo


DOHA, Qatar – L’entraîneur ghanéen Otto Addo a critiqué l’arbitre américain qui a accordé le penalty qui a abouti au but record de Cristiano Ronaldo lors de la Coupe du monde jeudi, le qualifiant de « cadeau spécial ».

Ronaldo a gagné et converti le penalty de la seconde mi-temps, faisant de lui le premier joueur masculin à marquer en cinq Coupes du monde. Le Portugal a ensuite battu le Ghana 3-2.

« Si quelqu’un marque un but, félicitations », a déclaré Addo. « Mais c’était vraiment un cadeau. Vraiment un cadeau. Que dire de plus ? [It was] un cadeau spécial de l’arbitre. »

– Coupe du Monde 2022 : Actualités et dossiers | Programme

La critique d’Addo à l’encontre de l’arbitre américain Ismail Elfath était si directe qu’elle pourrait lui causer des ennuis avec la FIFA.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait être la raison de la courte défaite du Ghana, Addo a répondu: « L’arbitre. »

Addo a estimé que le défenseur ghanéen Mohammed Salisu n’avait pas commis de faute sur Ronaldo pour le penalty, et il s’est plaint que les officiels n’avaient pas utilisé le VAR pour s’en assurer. La cuisse de Salisu a semblé entrer en léger contact avec la jambe de Ronaldo avant que le capitaine du Portugal ne s’étale au sol.

Ronaldo, 37 ans, qui débutait ce qui devrait être sa dernière Coupe du monde, a converti le penalty en son morceau d’histoire.

« Je pense que c’était vraiment la mauvaise décision », a déclaré Addo. « Je ne sais pas pourquoi VAR n’est pas venu. Il n’y a aucune explication pour moi. Et puis c’est difficile contre une équipe de classe mondiale quand ils sont en tête. »

Addo est un ancien joueur ghanéen de 47 ans qui en est à son premier poste d’entraîneur international et à sa première Coupe du monde. Il a dit qu’il avait même essayé de rencontrer Elfath après le match pour lui poser des questions sur l’incident. Addo s’est également plaint qu’Elfath avait raté de nombreuses fautes sur ses joueurs.

« J’ai essayé », a déclaré Addo. « J’ai demandé à certaines personnes à l’extérieur de la FIFA si je pouvais parler avec l’arbitre de manière calme et silencieuse, mais ils ont dit qu’il était en réunion et que ce n’était pas possible. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page