Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Lens obtient un bon nul contre le PSV Eindhoven

Mené et amorphe dans le jeu, Lens s’est néanmoins réveillé peu après l’heure de jeu pour obtenir le nul à domicile mardi contre le PSV Eindhoven (1-1) qui entretient ses espoirs de huitièmes de finale de Ligue des champions.

Les Sang et Or descendent à la deuxième place du groupe B avec cinq points, puisque dans le même temps Arsenal, nouveau leader avec une unité en plus, s’est imposé (2-1) à Séville (3edeux points) tandis que le club néerlandais reste dernier (deux points également).

Affrontements avant le match et à la pause

L’événement a été marqué par des altercations entre ultras néerlandais et forces de l’ordre un peu plus de deux heures avant le coup d’envoi. Alors que le calme était revenu aux abords du Stade Bollaert, de nouveaux heurts ont éclaté à la mi-temps dans l’enceinte, cette fois entre supporters des deux camps.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Cette agitation dans les tribunes contrastait avec une première période plutôt animée. Loin de l’envie folle affichée à Séville (1-1) puis sur ce même terrain face à Arsenal pour un exploit mémorable (2-1), les joueurs du club artésien ont joué sans rythme pendant près d’une heure.

Ils démarrent pourtant bien, avec un contre qui engloutit le PSV durant les premières minutes du match, récupérant des ballons hauts. Mais les joueurs artois ont répondu aux approximations des joueurs de Peter Bosz par d’autres approximations. Elye Wahi a ainsi raté sa reprise après un premier centre dangereux venu du côté droit (5e), avant que Deiver Machado ne lance une tentative trop centrale pour inquiéter l’ancien gardien de l’OGC Nice Walter Benitez (9e).

Après avoir allumé les premières mèches, Lens s’est montré incapable de donner le moindre rythme. C’est finalement l’ailier mexicain Hirving Lozano qui s’est procuré la meilleure occasion du premier acte en enroulant une frappe qui a touché le poteau gauche des cages lensoises (27e).e).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Pire, le Racing Club a franchement lâché en début de seconde période et a été dominé par le PSV pendant un bon quart d’heure, avant que le verdict n’arrive : l’ailier belge Johan Bakayoko a marqué d’une frappe flottante, trompant la vigilance de Brice Samba, non exempt de tout reproche (54e).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Wahi en mode kung-fu

Sentant que le match échappait à son équipe, l’entraîneur lensois Franck Haise procédait alors à un triple changement offensif : David Pereira da Costa, Adrien Thomasson et Wesley Saïd entraient (63e).e). Effet immédiat : les Lensois se sont projetés en nombre.

Déjà auteur du but vainqueur face à Arsenal, Elye Wahi décochait une volée digne d’un pratiquant de kung-fu à la réception d’un centre de Frankowski pour égaliser (65e).e), prouvant une fois de plus qu’il est l’homme des soirées de Ligue des Champions.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



« Les ressources mentales, notre ADN »

En lenteur depuis l’ouverture du score adverse, Bollaert a encore rugi, et Lens a failli renverser la rencontre dans les quatre minutes qui ont suivi, donnant encore plus de sens à cette phrase prononcée par Franck Haise après le match nul contre Lille (1-1) en Ligue 1 : « Les ressources mentales font partie de notre ADN. Nous ne devons pas abandonner cela.

Mais malgré d’autres occasions moins nettes, Lens devait partager les points avec son adversaire a priori le plus abordable, avec le sentiment d’avoir sauvé les meubles.

Pour se frayer un chemin vers les huitièmes de finale de la plus prestigieuse compétition de clubs européenne, il lui faudra certainement battre le même adversaire lors de la prochaine journée. A Eindhoven cette fois le 8 novembre.

New Grb1

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page