Nouvelles

L’empire de la série. Un premier rôle récurrent pour Vincent Elbaz dans « Syndrome E »


Chaque jour cet été, on rentre dans les coulisses de la série avec Laurent Valière dans l’Empire de la série. Vendredi 22 juillet, la parole aux comédiens. Vincent Elbaz pour la première fois héros d’une série récurrente qui sort aujourd’hui sur Salto : « Syndrome E ».

Article écrit par

Posté

Temps de lecture : 2 min.

Cela fera partie des événements de la série de rentrée, déjà disponibles depuis aujourd’hui sur la plateforme Salto. Vincent Elbaz, culturiste, héros d’un polar inspiré des polars de Franck Thilliez.

Il incarne Franck Sharko, un flic dépressif, bourru et solitaire dans E-syndromela nouvelle série du réalisateur de La promesse, Laure de Butler. C’est la première fois que Vincent Elbaz incarne un personnage qui pourrait devenir récurrent et donc pourrait le suivre pendant plusieurs années. Ce qu’il aimait, c’était l’histoire, mais aussi le personnage. « J’ai vu qu’il y avait quelque chose à faire pour moi qui était très intéressant sur un terrain de jeu que j’affectionne beaucoup, que je n’avais jamais vraiment exploité chez moi : quelque chose de très intérieur et de beaucoup plus sombre ou tourmenté que ce qu’on m’offre parfois. Alors ça était intéressant », déclaré Vincent Elbaz.

Le fait même que le réseau et les producteurs lui aient proposé le rôle est intéressant. Ils s’imaginaient peut-être qu’ils allaient rendre ce personnage très sombre dans les romans un peu plus solaire. « Ils m’ont probablement vu dans des comédies, dans des choses moins sombres. » Vincent Elbaz n’a pas souvent eu droit à des premiers rôles dans des films et séries. Cela a également compté lorsqu’il a accepté le rôle aux côtés de Jennifer Decker. « Quitte à faire une série, c’est mieux de faire ça ou en tout cas d’en porter une partie puisque l’autre partie est portée par Jennifer. C’est vrai que quand on accepte une série dont on sait qu’elle se fera sur plusieurs saisons par exemple , il vaut mieux en porter la plupart parce que sinon, en tant qu’acteur, ça prend beaucoup de temps », commentaire Vincent Elbaz.

L’acteur lui-même est un consommateur très particulier de séries. « Je fais plusieurs choses en même temps. J’en vois plusieurs en même temps. J’en prends une, je prends l’autre en fonction de l’heure de la soirée ou de la journée ou de mon humeur ou de mon envie. J’en prends une qu’il me reste deux Il y a des années, ça peut me prendre trois ou quatre ans pour voir une série, je m’en fous. viking, par exemple. J’ai vu la première saison il y a trois ans. J’avais arrêté parce qu’entre-temps, il y a autre chose qui m’intéressait davantage. Et puis j’ai repris. Je fais ça aussi avec les livres. Il fait plusieurs choses en même temps. Je ne sais pas si je les fais bien à chaque fois ! » conclut Vincent elbaz, à découvrir dans E-syndrome à la rentrée sur TF1 et à partir du vendredi 22 juillet sur la plateforme Salto.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page