Nouvelles

Le Théâtre Régional des Pays de la Loire fait le tour des villages

Dans les villages endormis, au cœur de l’été, ils arrivent généralement à l’heure de la sieste. En petit convoi. Seulement trois camionnettes et une étrange caravane monoplace. Le 6 juillet, ils s’installent au pied du Château Colbert, dans la petite commune de Maulévrier (Maine-et-Loire). Elle est devenue, au fil du temps, l’une des étapes les plus courues de la Tournée des Villages.

La troupe compte une quinzaine de permanents qui participent tous à l’aménagement de la scène, de la billetterie, du bar du théâtre et même d’une minuscule librairie. L’installation ressemble à une mécanique géante. De petites structures en bois, comme des tréteaux, sont attachées les unes aux autres pour former la base de la scène. Ils sont ensuite recouverts de planches qui forment le plateau. Il ne reste plus qu’à installer le gazon synthétique, l’éclairage et surtout la caravane monoplace, conçue spécialement pour cette version revisitée de « L’Avare » de Molière. C’est l’élément clé du décor.

La réalisatrice, Camille de la Guillonnière, accueille en personne les premiers spectateurs à 20 heures. Visiblement heureuse de saluer, voire d’embrasser, les habitués. Lorsque la Tournée des Villages a débuté en 2006, il n’y avait qu’une poignée de spectateurs. Il se souvient n’en avoir compté que 13 à Maulévrier. Ce chiffre leur a apporté le bonheur. En 2022, ils sont plus de 200 à se présenter derrière le petit comptoir tenu par Jessica Vedel, comédienne et assistante à la mise en scène et Zélie Chauviré, la chargée de communication. Besoin d’ajouter des chaises.

Les prix sont encore très abordables. 3, 6 ou 10 euros, les spectateurs choisissent selon leurs moyens et leur envie. « C’est le principe du chapeau », explique Zélie Chauviré. Et c’est gratuit pour les moins de 10 ans, beaucoup d’entre eux. cette nuit. Au coucher du soleil, L’Avare de Molière fait rire petits et grands. Vous pouvez entendre la cloche de l’église sonner au loin et les cris des oiseaux retentir. « C’est la nature, explique un téléspectateur.Cela donne un espace de liberté que vous n’avez pas dans une pièce où vous êtes confiné entre quatre murs ». Et quand vient la nuit, le spectacle continue au clair de lune. Après une chaleureuse ovation, tout le monde se dirige vers le bar du théâtre où spectateurs et comédiens se mêlent dans la bonne humeur. Des bénévoles ont confectionné de délicieux gâteaux pour aider la troupe. Ce contact direct, ces conversations informelles font le charme de la Tournée des Villages.

Cet été, 38 communes réparties sur 5 départements ont accueilli la troupe ou s’apprêtent à le faire. Deux pièces au programme : La Vieille Fille, adaptation d’un court roman de Balzac et L’Avare de Molière.

Pour les dernières dates, jusqu’au 14 août 2022, rendez-vous sur le site du Théâtre Régional des Pays de la Loire : trpl.fr/le-trpl/la-tournee-des-villages

Il s’ouvre sur cette citation de l’écrivain Federico Garcia Lorca : « Le théâtre est une poésie qui sort du livre pour descendre dans la rue ».



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page