Nouvelles locales

Le skipper marocain Chebbak se dit fier d’avoir changé les perceptions lors de la Coupe des Nations

Publié le:

La skipper marocaine Ghizlane Chebbak a salué vendredi ses coéquipières pour la façon dont elles avaient changé d’avis sur le football féminin lors de leur montée en flèche vers la finale de la Coupe des Nations.

Les Lionnes de l’Atlas – le surnom du Maroc – affrontent l’Afrique du Sud samedi soir au stade Prince Moulay Abdallah de Rabat pour tenter de remporter le titre pour la première fois.

Il y a un peu plus d’une semaine, le Maroc a battu le Botswana 2-1 pour atteindre la demi-finale du tournoi et s’emparer pour la première fois de l’une des quatre places automatiques de l’Afrique pour la Coupe du monde.

« Personne ne croyait en nous au début de la compétition », a déclaré Chebbak dont le père, Larbi, a joué pour le Maroc.

« Mais je suis fier que nous ayons pu changer la perception des gens.

« Notre équipe a été la première à se qualifier pour la Coupe du monde et nous voulons être les premiers à remporter la Coupe des Nations.

Joie

« Toutes les joueuses sont heureuses que le football féminin ait attiré autant de monde et nous sommes heureuses d’avoir pu toucher les fans qui nous ont vu jouer et les efforts que nous faisons sur le terrain. »

Les hôtes font face à un formidable obstacle. Le patron du Maroc, Reynald Pedros, a décrit l’Afrique du Sud comme l’une des meilleures équipes du continent.

Mais ses troupes seront de bonne humeur après avoir éliminé le Nigeria, champion en titre, en demi-finale.

« L’Afrique du Sud est très technique. Elle est offensive et joue un bon football », a déclaré Pedros. « Mais on sera dans le match pour imposer notre style de jeu.

« Évidemment, je veux que nous gagnions la finale, mais j’espère tout autant que ce sera un grand match que les gens pourront apprécier. »

Partisans

Plus de 45 000 supporters ont rempli le stade Prince Moulay Abdallah de Rabat pour la victoire en demi-finale. Les organisateurs s’attendent à ce que ce record de fréquentation soit éclipsé.

« Il n’y avait pas beaucoup de fans lors du premier match de la phase de groupes », se souvient Pedros. « Mais ils sont venus en plus grand nombre. Nous n’avons pas gagné nos matchs par chance. Nous avons fait preuve de cœur et de courage.

« Les gens ne sont pas stupides. Ils voient que c’est une équipe fantastique qui donne tout sur le terrain pour obtenir le résultat et impressionner les fans. »

Le gardien nigérian Chiamaka Nnadozie a critiqué le comportement de certaines parties de la foule après la demi-finale.

Elle s’est plainte que des lasers lui soient braqués sur les yeux et sur les tireurs de penalty nigérians lors de la fusillade.

Calme

L’entraîneure de l’Afrique du Sud, Desiree Ellis, a déclaré que son équipe ne serait pas découragée par de telles ébats. « Les joueurs ont été dans des situations où la foule n’était pas derrière eux », a déclaré le joueur de 59 ans.

« Nous devons rester concentrés. Nous devons nous assurer de ne pas encaisser. Nous allons créer des occasions et nous devons être cliniques devant le but. »

Les cinq précédentes visites de l’Afrique du Sud en finale se sont soldées à chaque fois par des défaites face au Nigeria.

Pour hisser leur première couronne continentale, les Banyana Banyana – comme on les surnomme – doivent vaincre l’équipe qui a renversé leur bête noire.

« Le Maroc n’est pas en finale par hasard », a déclaré Ellis, qui a remporté jeudi soir le prix de l’entraîneur de l’année 2022 de la CAF.

« Ils ont commencé leur programme il y a quelque temps. Ils ont une ligue professionnelle à deux niveaux. Ils ont une ligue nationale pour les moins de 17 ans.

« Ils ont fait venir un entraîneur qui a remporté des titres de champion de France et la Ligue des champions et qui a eu beaucoup de matches amicaux contre les meilleures équipes.

Ellis a ajouté: « Ils nous auront analysés comme nous les avons analysés. Nous devons exécuter notre plan de match. C’est de cela qu’il s’agit et si les joueurs l’exécutent, nous obtiendrons un résultat positif. »

rfi En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page