Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Le retour du Minitel, l’invention française qui a fait manquer Internet à la France

Un trio de passionnés a décidé de faire revivre le Minitel en le connectant au Wi-Fi, permettant d’accéder à une version actualisée des services apparus dans les foyers français il y a une quarantaine d’années. Tout comme rendre hommage à l’ingénieur français Louis Pouzin, l’un des pionniers de la commutation par paquets, plus pris au sérieux outre-Atlantique que dans son propre pays.

Oui, il est possible de donner une seconde vie à votre bon vieux Minitel. Cécile Adam et Pascale Moise, deux passionnées de télématique, accompagnées de l’ingénieur Olivier Mével – qui a déjà relancé une autre invention française, le lapin communicant Nabaztag -, ont mis au point MiniMit, un appareil qui permet de connecter la box au Wireless.

Une fois connecté, le Minitel vous donne accès à une version mise à jour du jeu vidéo Pong, à la météo, ainsi qu’à des services liés à l’éducation. Après tout, le 3614 Ravel n’était-il pas un ancêtre de Parcoursup ? Le 3615 Ulla est également de retour, mais sous la forme d’un chatbot, c’est-à-dire avec un agent conversationnel, et prend le nom de 3615 Eliza. Le chatbot proposé dans ce Minitel connecté a été développé en 1964 par Joseph Weizenbaum, du MIT : Eliza simule une psychothérapeute rogérienne dont la pratique consiste essentiellement à reformuler les paroles prononcées par le patient. Bonne nouvelle : si l’affichage est toujours aussi lent qu’il y a 40 ans, ces services ne seront pas facturés 12 centimes la connexion, puis 37 la minute…

Se replonger dans les choix industriels des années 1970 rappelle un épisode relaté par l’écrivain Éric Reinhardt dans son livre « Comédies françaises » (éd. Gallimard). Le romancier, qui a enquêté sur cette période, raconte comment un polytechnicien français, Louis Pouzin, a été, avec le développement du réseau des Cyclades et l’utilisation du datagramme, un pionnier de la commutation par paquets. Ce système a ensuite été repris par les chercheurs américains Robert Kahn et Vinton Cerf pour créer le protocole TCP/IP sur lequel Internet fonctionne toujours. Une piste dont les Américains ont bien mieux saisi le potentiel que la classe dirigeante française, en développant Internet – quand la France se contentait du Minitel. Cela a donné aux États-Unis la suprématie technologique dont ils jouissent depuis 25 ans.


France 24 Tech

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page