Skip to content
Le PSG publie puis supprime une vidéo de son voyage en avion à Lyon


Les voyages de Paris Saint Germain continuent de susciter la polémique. Le PSG a publié dimanche 18 septembre sur son compte Twitter une vidéo montrant les joueurs parisiens se rendant à Lyon en avion. Un voyage en avion alors que la capitale des Gaules est à deux heures de train de Paris, et qui n’a pas manqué de faire réagir deux semaines après la polémique du « char à voile ».

Le clip promotionnel, destiné à mettre en avant le maillot sponsor du club et accompagné du texte « De Paris à Lyon avec Qatar Airways », montré aux joueurs parisiens avant et pendant leur vol vers Lyon. Le ministre en charge des Transports, Clément Beaune, a commenté ce tweet reprenant le début d’une célèbre formule latine : « Errare humanum est, perseverare diabolicum »C’est « L’erreur est humaine, persévérer [dans son erreur] c’est mal ».

Si l’engouement entre clubs de foot et jets privés n’est pas nouveau et n’est pas l’apanage du PSG, ce mode de transport extrêmement polluant fait grincer des dents à l’heure où la sobriété énergétique est mise en avant par le gouvernement.

Dans la vidéo mise en ligne par le PSG dimanche, on remarque aussi que les joueurs montent dans un bus aux couleurs du club. « Ils ont aussi leur bus qui est à Lyon qu’on voit très bien sur la vidéo, ils pourraient le prendre pour rentrer à Paris. C’est fou »s’indignait par exemple l’association « Uni-Vert Sport ».

Le Paris Saint-Germain, dans l’embarras, a par la suite supprimé ce contenu du réseau social. Il y a deux semaines, le club de la capitale s’est retrouvé sous le feu des critiques pour ses modes de déplacement. Le club avait choisi de s’envoler pour Nantes le 3 septembre, et le patron de TGV-Intercités avait interrogé le club sur la possibilité d’effectuer ce trajet en train. La polémique s’était intensifiée après une pointe d’ironie de Christophe Galtier sur l’utilisation de « chariots à voile » pour les déplacements en club. L’entraîneur a admis plus tard « une blague de mauvais goût ».

Le PSG avait pour sa part indiqué qu’il négociait depuis « plusieurs mois » avec la SNCF pour assurer certains trajets. « Nous étudions la meilleure opportunité de voyage pour chaque déplacement à travers de nombreux critères (coût, temps de trajet, sécurité, ordre public, heure de la journée, lieu du match, accessibilité du stade et protection de l’environnement) », a expliqué le club dans un communiqué. Le calendrier tardif de la rencontre face à Lyon, comme face à Nantes, et la question de la reprise semble une nouvelle fois l’emporter face à l’urgence climatique.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.