Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la uneNouvelles

Le projet de création d’une nouvelle Autorité de sûreté nucléaire et de protection radiologique entre dans une nouvelle phase


affronter « un contexte extraordinaire, sans précédent depuis le début de l’épopée nucléaire, pour lequel le système actuel n’a pas été conçu. » El presidente de la Autoridad de Seguridad Nuclear (ASN), Bernard Doroszczuk, defendió, el miércoles 8 de noviembre, el controvertido proyecto de reforma de la gobernanza de la seguridad impulsado por el Gobierno, tras la difusión de la primera versión del proyecto de ley Sur le thème.

Comme prévu, ce texte prévoit le démantèlement de l’Institut de protection radiologique et de sûreté nucléaire (IRSN) et son absorption par l’ASN, transformée en une nouvelle Autorité de sûreté nucléaire et de protection radiologique (ASNR). Le projet de loi, composé de dix-huit articles, devrait être présenté en Conseil des ministres à la mi-décembre et débattu au Parlement à partir de février 2024.

Plusieurs instances consultatives, dont le Conseil national de la transition écologique ou le Conseil supérieur de l’énergie, doivent rendre des avis sur ce document dans les prochaines semaines.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. L’accélération du nucléaire, un projet de loi technique devenu très politique

Devant la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Bernard Doroszczuk a justifié cette volonté de réforme en rappelant les multiples défis auxquels le secteur nucléaire sera confronté dans les décennies à venir, découlant de la décision du Gouvernement de relancer l’atome comme l’un des piliers de sa politique. .l’énergie. : prolongation de la durée de vie des réacteurs en exploitation, construction de nouveaux EPR, développement de petits réacteurs innovants qui impliquent l’émergence d’une multitude d’acteurs « inconnu de la réglementation et des mécanismes d’instruction en vigueur »mise en place de nouvelles capacités de stockage et de stockage de déchets, de nouvelles usines de fabrication et de retraitement de combustibles, adaptation des installations au réchauffement climatique…

« Un meilleur alignement des priorités »

« Dans ce nouvel environnement, L’autorité de contrôle actuelle ne pourra remplir efficacement sa mission sans un renforcement substantiel de ses moyens, de ses pouvoirs et sans une évolution de son organisation et de ses modes de fonctionnement.a déclaré le président de l’ASN.

Le gouvernement souligne également, dans l’exposé des motifs du projet de loi, « changement d’échelle » du secteur nucléaire. estime que la fusion de l’ASN et de l’IRSN au sein d’une même autorité administrative indépendante permettra « répondre aux attentes en termes de délais et d’efficacité »de « Rationaliser les processus »s’assurer « un meilleur alignement des priorités » et renforcer l’échange d’informations et de données.

Il vous reste 55% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.


Gn fr headline

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page