Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

le prix de l’essence dépasse les 2 euros


Les prix des carburants routiers vendus en France ont augmenté la semaine dernière, l’essence dépassant la barre des 2 euros malgré la ristourne à la pompe mise en place par le gouvernement, selon des chiffres officiels publiés mardi. Le super sans plomb 95 a ainsi atteint 2,1012 euros le litre en moyenne la semaine dernière et le sans plomb 95-E10 grimpait à 2,0660 euros, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi. Le diesel progresse fortement, mais reste en dessous de ce seuil symbolique, à 1,9615 euros le litre.

Tarifs incluant la ristourne de l’Etat

Ces prix élevés tiennent compte de la ristourne de 18 centimes le litre (en métropole) mise en place par le gouvernement, dont le président Emmanuel Macron a récemment annoncé qu’elle serait prolongée en août, alors qu’elle devait initialement s’arrêter. fin juillet.

Les prix du pétrole évoluent à des niveaux élevés depuis l’invasion russe de l’Ukraine notamment et ont récemment connu une nouvelle envolée avec l’embargo progressif annoncé par l’Union européenne. Ils étaient proches de 120 dollars le baril mardi.

Un lien avec les États-Unis ?

L’augmentation spécifique du sans plomb, qui est devenu plus cher que le diesel, comme c’est généralement le cas, reflète également des facteurs saisonniers. Ce carburant est en effet le plus consommé aux États-Unis, qui se préparent à la saison estivale des longs trajets en voiture (« driving season »).

« Depuis mai, les acteurs américains achètent plus de sans plomb pour pouvoir approvisionner, pour alimenter la demande supplémentaire et cela se répercute sur les prix en Europe », a expliqué Olivier à l’AFP la semaine dernière. Gantois, président de l’Ufip Energies et Mobilités, qui regroupe les grands groupes pétroliers en France.

Soutien gouvernemental insuffisant

Dans un contexte de forte inflation, le gouvernement prépare un dispositif d’accompagnement plus spécifique des « grandes roues » à la rentrée.

« Pour ceux qui parcourent beaucoup de kilomètres par jour, soit pour se rendre à leur travail, soit dans le cadre de leur travail », un dispositif « sera mis en place (…) à la rentrée pour accompagner ( eux), a déclaré mardi la Première ministre Elisabeth Borne.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page