Skip to content
Le printemps enchanté du jeune Rainer Maria Rilke

Huit nouvelles sont ainsi regroupées sous le titre de l’une d’entre elles : Printemps enchanté. Ils ont été écrits dans la période où Rilke passe son baccalauréat et s’apprête à quitter Prague pour voyager à travers l’Europe. Il se rend d’abord à Munich pour commencer ses études de philosophie et fréquente les salons littéraires de la ville. Il rencontre de nombreux artistes, écrivains, journalistes (Karl Kraus, Arthur Schnitzler…). C’est en 1897 qu’il rencontre Lou. Effervescence intellectuelle, effervescence émotionnelle !

L’impressionnisme a marqué le jeune Rilke. Nous parlons de l’école picturale; mais il a son pendant dans la littérature européenne. Il vient du symbolisme qui voulait peindre, selon Mallarmé, « pas la chose mais l’effet qu’elle produit ». L’impressionnisme « littéraire » associe contemplation de la nature et sentiment intérieur : « La tendance à la subjectivité est ici primordiale, ne révélant que ce que le narrateur ou le personnage perçoit, sans donner la moindre assurance de la réalité de ce qui est présenté. L’existence est toujours réfractée à travers le miroir formateur et déformant d’une conscience, et ce que nous découvrons en lisant ne sont que des impressions, souvent floues et éphémères, susceptibles de changer selon les états d’esprit. ‘l’âme du narrateur ou des personnages’note Deshusses.

Dans ces huit nouvelles, on comprend que la poésie féconde la prose. On peut penser qu’elle le déclenche.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.