Skip to content
Le PDG de la SNCF veut 100 milliards d’euros d’investissements supplémentaires sur quinze ans dans le ferroviaire


Ces investissements doivent contribuer à la décarbonation des transports en doublant la part du train.

Article écrit par

Publié

Mise à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a évalué, mercredi 13 juillet, le besoin d’investissements dans le secteur ferroviaire à environ 100 milliards d’euros supplémentaires sur quinze ans, afin de contribuer à la décarbonation des transports en doublant la part des le train.

LLors d’une rencontre avec un groupe de journalistes, lee président de la compagnie ferroviaire a défendu plusieurs projets qui nécessiteront des investissements « pas inaccessible aux pouvoirs publics ».

Jean-Pierre Farandou a notamment insisté sur l’idée de créer des RER métropolitains dans 13 grandes villes françaises ou sur la nécessité de doubler la part du fret ferroviaire dans le transport de marchandises. Le responsable a également mentionné la modernisation de la signalisation avec un investissement dans des systèmes de contrôle centralisés afin de réduire le nombre de cabines de signalisation.

Enfin, le patron de la SNCF invite aussi à poursuivre la construction de nouvelles lignes à grande vitesse. L’ensemble représenterait un effort de 100 milliards d’euros supplémentaires sur quinze ans, pour lesquels l’Etat pourrait contribuer à hauteur de 50%, assure-t-il. L’objectif final est de faire passer la part modale du rail dans les transports de 10 à 20 %, assure l’entreprise.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.