Skip to content
le PCF investit ses 50 candidats, dont Fabien Roussel


Le Parti communiste a investi 50 candidats aux législatives des 12 et 19 juin, dont son leader et ancien candidat à la présidentielle Fabien Roussel dans le Nord, après l’accord trouvé avec les insoumis dans la nouvelle alliance à gauche. Après ses 2,28 % au premier tour de la présidentielle, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député sortant, vise une réélection dans la 20e circonscription du Nord, à Saint-Amand-les-Eaux.

Ces communistes sortants ont réinvesti

De nombreux sortants sont réinvestis, dont l’actuel président du groupe communiste à l’Assemblée André Chassaigne dans le Puy-de-Dôme, Elsa Faucillon dans les Hauts-de-Seine, Sébastien Jumel, Jean-Paul Lecoq et Hubert Wulfranc en Seine-Maritime, Stéphane Peu en Seine-Saint-Denis, Alain Bruneel dans le Nord et Pierre Dharréville dans les Bouches-du-Rhône. L’ancienne ministre des Sports Marie-George Buffet a décidé de laisser sa place dans la 4e circonscription de Seine-Saint-Denis où elle sera suppléante de Soumya Bourouaha.

« Je viens de fêter mes 73 ans, il me semble nécessaire et logique de passer la main », explique à l’AFP cette figure du PCF, candidate à la présidentielle en 2007. Même configuration pour le sortant Jean-Paul Dufrègne, simple suppléant dans l’Allier , au profit de Yannick Monnet. Céline Malaisé, conseillère régionale d’Ile-de-France, se présente dans le très difficile 12e arrondissement de Paris (7e et 15e arrondissements de Paris).

Accrocs avec l’accord avec LFI

L’accord avec LFI au sein de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) a posé quelques problèmes, notamment dans la circonscription de Vénissieux dans le Rhône, où le PCF espérait l’investiture de la maire communiste Michèle Picard. Mais LFI a investi un nouveau candidat insoumis, Idir Boumertit, malgré le désistement du journaliste Taha Bouhafs, objet d’une enquête interne après des accusations de violences sexuelles. Les candidats étrangers ne sont pas inclus dans cette liste.

De son côté, le Parti socialiste a complété la liste de ses 70 candidatures, avec une nouvelle série de 17 noms. Parmi eux, c’est Marie-Pierre Noël qui se présentera dans la 3e circonscription de la Charente, confirmant l’éviction du député sortant Jérôme Lambert, interpellé par EELV et LFI notamment pour son vote contre le mariage pour tous.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.