Skip to content
le nombre de morts s’élève à au moins 115

Au moins 115 personnes sont mortes dans le centre et le sud des Philippines lorsque la tempête tropicale Megi a provoqué des inondations et des glissements de terrain massifs, ont annoncé jeudi les autorités.

La plupart des décès sont survenus autour de la ville de Baybay, dans la province centrale de Leyte. Plusieurs villages agricoles ont été soudainement ensevelis sous des glissements de terrain dévalant les collines. Au moins 26 personnes sont mortes et 150 sont portées disparues à Pilar, un village côtier d’environ 400 habitants dans cette province. La plupart des maisons du village ont été jetées à la mer par un gigantesque glissement de terrain.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur  » J’accepte « les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser le contenu .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs »vous autorisez les dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous conservez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix



Plus de 17 000 personnes ont fui

Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues alors que la tempête a forcé des dizaines de milliers de personnes à se réfugier dans des centres d’évacuation.

La tempête a bloqué des milliers de voyageurs au début de la semaine sainte, une période traditionnelle de voyage pour les Philippins. Megi, connue aux Philippines sous son nom local Agaton, est la première grande tempête tropicale à frapper le pays cette année, qui est fréquemment frappé par des catastrophes naturelles.

Les Philippines, classées parmi les pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique, sont frappées en moyenne par 20 tempêtes chaque année. En décembre 2021, le typhon Rai a dévasté une grande partie du pays, faisant plus de 400 morts et des centaines de milliers de sans-abri.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.