Skip to content
Le nombre de morts dans la tempête de Megi aux Philippines grimpe à 123 alors que l’armée aide à la recherche


L’armée philippine s’est engagée jeudi à poursuivre ses efforts de recherche et de sauvetage après que la tempête tropicale Megi a ravagé les zones centrales cette semaine, en ensevelant de nombreuses personnes sous des glissements de terrain et en tuant au moins 123 personnes.

Megi a été le premier cyclone cette année à frapper les Philippines, un archipel de plus de 7 600 îles qui connaît en moyenne 20 tempêtes tropicales par an.

Quatre-vingt-six des victimes se trouvaient à Baybay, une région montagneuse sujette aux glissements de terrain dans la province de Leyte, où 236 personnes ont également été blessées, a indiqué le gouvernement de la ville dans un rapport.

Trois autres personnes se sont noyées dans différentes provinces, tandis que six personnes sont toujours portées disparues, a indiqué l’agence nationale des catastrophes.

« Les opérations de recherche, de sauvetage et de récupération vont se poursuivre », a déclaré sur Facebook une unité d’infanterie de l’armée philippine à Baybay.

Des photographies aériennes et des vidéos du gouvernement local ont montré des pentes effondrées, enterrant des plantations de noix de coco et des maisons dans la terre et la boue. Dans une zone, les sauveteurs ont dû utiliser des canots pneumatiques pour atteindre un glissement de terrain.

Megi, qui a touché terre dimanche avec des vents soutenus allant jusqu’à 65 kilomètres (40 miles) par heure et des rafales allant jusqu’à 80 km/h (49 mph), s’est depuis dissipée.

Le district de Kantagnos a été « fortement dévasté », a déclaré sur Facebook un bataillon du génie et de la construction de l’armée à Leyte. « Des maisons et des moyens de subsistance ont été endommagés, des familles et des individus sont portés disparus et la communication est instable », a déclaré le poste.

Plus de 162 000 résidents déplacés ont trouvé refuge dans des centres d’évacuation, tandis que 41 000 autres vivent avec des proches, selon les données du gouvernement.

Le chemin destructeur de Megi a ravivé les souvenirs d’autres tempêtes meurtrières aux Philippines.

En décembre, le typhon Rai de catégorie 5 a ravagé le centre des Philippines, faisant 405 morts et près de 1 400 blessés. Le typhon Haiyan, l’un des cyclones tropicaux les plus puissants jamais enregistrés, a tué 6 300 personnes en 2013.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.