Nouvelles sportives

le Néerlandais Wiebes remporte le premier maillot jaune


Europe 1 avec l’AFP

La Néerlandaise Lorena Wiebes a remporté ce dimanche la première étape du Tour de France Féminin au cœur de Paris, de la Tour Eiffel aux Champs-Elysées. Marianne Vos a franchi la ligne d’arrivée en deuxième position, suivie de la Belge Lotte Kopecky pour la troisième place du sprint final. A 23 ans, la fusée DSM ouvre le bal.

La sprinteuse néerlandaise Lorena Wiebes a remporté la 1ère étape du Tour de France féminin dimanche à Paris et porte le premier maillot jaune de cette Grande Boucle féminine. Wiebes a été plus puissante que sa compatriote Marianne Vos pour s’imposer sur les Champs-Elysées où la Belge Lotte Kopecky a pris la troisième place du sprint final.

La légende Oranje Marianne Vos, triple championne du monde (2006, 2012 et 2013), a lancé le sprint de loin pour tenter de s’imposer sur l’avenue parisienne, comme en 2014 lorsqu’elle avait remporté la première édition de La Course by The Tour sur ces mêmes pavés. . Mais Wiebes, bien placé dans le dernier virage, n’a pas été surpris dans ce douzième tour du circuit autour du jardin des Tuileries et sur les Champs-Elysées que les hommes emprunteront en début de soirée.

« Les filles ont fait un travail incroyable », a salué Wiebes à l’issue des 82 km de la première étape du Tour de France féminin. « J’ai pu réaccélérer pour dépasser Marianne sur la ligne. »

Quelques secondes d’avance

A 23 ans, la fusée DSM Lorena Wiebes signe déjà le 52e succès de sa carrière, le 16e cette saison. Seule la championne du monde italienne Elisa Balsamo a pu la priver de succès au sprint cette année, et seulement à deux reprises. Mais la porteuse du maillot arc-en-ciel, moins bien placée, n’a pas pu défendre ses chances dimanche (7e).

Grâce au jeu des bonifications, Wiebes possède quatre secondes d’avance au classement général sur Vos avant la 2e étape entre Meaux et Provins lundi (136,4 km) où ils ne seront que 143 au départ. La Belge Alana Castrique (Cofidis) a été contrainte à l’abandon après une chute à une dizaine de kilomètres de l’arrivée.

Comme une passation de pouvoir, Jeannie Longo, lauréate de trois éditions dont la dernière avec l’appellation Tour de France en 1989, accompagnait la directrice de course Marion Rousse au départ effectif dimanche.



europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page