Skip to content
Le ministère japonais des Finances va prendre des mesures correctives contre Mizuho



© Reuters. PHOTO DE DOSSIER: Le logo de Mizuho Financial Group est visible au siège de la société à Tokyo, au Japon, le 20 août 2018. REUTERS / Toru Hanai // File Photo

TOKYO (Reuters) – Le ministère japonais des Finances s’apprête à prendre des mesures punitives contre la branche bancaire de Mizuho Financial Group pour non-respect de la loi sur les changes du pays, a rapporté mercredi le quotidien économique.

Lors de l’incident du 30 septembre, le troisième plus grand prêteur du Japon n’a pas suivi les procédures de lutte contre le blanchiment d’argent nécessaires en vertu de la loi sur les changes pour effectuer des transferts d’argent à l’étranger, a déclaré le Nikkei.

Bien que les contrôles n’aient révélé aucune preuve de transferts d’argent illégaux, le ministère des Finances (MOF) a décidé de prendre des mesures correctives car Mizuho est l’une des plus grandes banques du Japon responsable des systèmes de paiement, a déclaré le Nikkei.

Un porte-parole de Mizuho et un responsable du ministère des Finances chargé de la loi sur les changes ont tous deux refusé de commenter lorsqu’ils ont été contactés par Reuters.

Le ministère des Finances a annoncé en août un plan d’action triennal qui comprenait une surveillance plus stricte des institutions financières en réponse à un rapport du Groupe d’action financière (GAFI), un organisme de surveillance mondial de la criminalité financière.

Le problème du 30 septembre à Mizuho a également suscité une réponse du régulateur bancaire japonais, qui devrait adresser vendredi une réprimande au groupe financier pour une série de problèmes de système, selon deux sources connaissant le dossier.

Le PDG du groupe Mizuho, ​​Tatsufumi Sakai, et le chef de la principale unité bancaire de la société ont l’intention de démissionner pour assumer la responsabilité des problèmes, a déclaré l’une des sources.

La source


zimonews Fr2En2Fr