Skip to content
Le Mexique donne suite à sa menace de ne pas participer au Sommet des Amériques aux États-Unis


Le Sommet des Amériques débute mercredi à Los Angeles mais ce sera sans certaines grandes parties du continent.

L’administration Biden a décidé d’interdire la participation de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua. Le déménagement avait fait l’objet de rumeurs et dans la foulée, le Mexique a déclaré qu’il ne participerait pas à moins que tout le monde ne soit invité. Aujourd’hui, le président mexicain Lopez-Obrador a tenu parole en retirant le Mexique de la participation.

Cuba a participé aux deux derniers sommets.

L’un des objectifs américains déclarés du sommet était de réparer la réputation des États-Unis en Amérique latine, mais compte tenu des premiers retours, c’est loin d’être le cas.

Pour les marchés, l’exclusion du Venezuela est une indication forte qu’il ne sera plus exploité pour augmenter l’approvisionnement mondial en pétrole. La semaine dernière, les États-Unis ont dédouané certaines cargaisons vénézuéliennes pour que l’Europe remplace le pétrole russe.

Le pétrole brut WTI est en hausse de 20 cents à 119,07 $ aujourd’hui.

En termes de change, la décision du Mexique de ne pas participer n’est pas un facteur pour le peso mexicain. Il se négocie à 19h48.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.