Nouvelles locales

Le meurtrier d’Océane Boyer a voulu la dissuader de révéler des détails sur leur relation


L’homme qui a plaidé coupable au meurtre au deuxième degré de la jeune Océane Boyer, retrouvée sur le bord de la route à Brownsburg-Chatham, dans les Laurentides, a voulu la dissuader de parler de leur relation, indique le rapport du coroner rendu public samedi.

• Lisez aussi : Meurtre de la jeune Océane Boyer : pas de pardon pour le meurtrier

« Il paraît que cette personne avait des liens particuliers avec la jeune Océane. […] Le matin du 26 février [2020], cet ami de la famille fréquente l’école d’Océane. Il l’amène chez lui afin de la dissuader de révéler les détails de leur relation avec le psychologue », lit-on dans le rapport.

François Sénécal, condamné à la prison à vie sans possibilité de libération pour 19 ans en avril dernier, a mis des médicaments dans le café de la jeune fille de 13 ans pour la tuer, confirme le rapport du coroner.

Du témazépam et du méthylphénidate ont été détectés dans le sang et l’urine de la victime.

Cependant, cette façon de procéder n’aurait pas fonctionné.

Il a ensuite embarqué Océane Boyer dans sa voiture et s’est rendu sur une route tranquille depuis Brownsburg-Chatham.

« C’est là qu’il a frappé la jeune Océane à la tête avec un objet contondant. Il le laisse ensuite dans la neige », indique le rapport.

Le document confirme que l’adolescent est décédé des suites de blessures mortelles à la tête.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page