Politique

le manque d’eau relance la question de l’irrigation des cultures


Posté

Mise à jour

Article écrit par

le manque d'eau relance la question de l'irrigation des cultures

M. Justet, S. Wahl, C. Duval, O. Pergament, France 3 Orléans -France 3

France Télévisions

Selon les syndicats agricoles, 5% des agriculteurs utiliseraient l’irrigation pour sauver leurs récoltes. En période de restrictions, certains ont décidé de ne pas respecter l’interdiction d’arrosage.

Dans un champ de Charente-Maritime, du maïs est desséché. Pourtant, Pascal Ribreau, agriculteur, l’a arrosé jusqu’à la semaine dernière illégalement, et n’a pas respecté les restrictions. La sécheresse a réduit de moitié ses rendements, et faute de compensation, il souhaite entretenir ses plantations. « Il faut faire vivre notre famille, il fallait produire. Avec des coûts qui doublent, triplent ou quadruplent, et avec des rendements qui baissent, il y a systématiquement l’effet ciseau, et on ne s’en sortira pas »il se confie.

Comme lui, 110 agriculteurs ont continué à irriguer leurs terres dans le département, malgré l’interdiction. Une pratique dénoncée par l’association France Nature Environnement, qui demande à la profession de s’adapter et encourage « changer les pratiques agricoles ». Pour éviter les infractions, des contrôles sont organisés. En France, selon les syndicats agricoles, seuls 5% des agriculteurs utilisent l’irrigation à cause de la sécheresse. En Europe, un quart du volume d’eau collecté est destiné à l’agriculture.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page