Skip to content
Le Maine adopte une loi protégeant les agents électoraux confrontés à des menaces accrues depuis les élections de 2020


Guillaume Brangham :

Judy, dans une enquête menée par le Brennan Center le mois dernier, 77 % des responsables électoraux locaux ont déclaré qu’ils pensaient que les menaces à leur encontre avaient augmenté ces dernières années ; 17 % disent avoir été — personnellement menacés eux-mêmes à cause de leur travail.

Dans le Maine, une nouvelle loi signée par le gouverneur la semaine dernière fait des menaces contre les travailleurs électoraux un délit.

Shenna Bellows est la secrétaire d’État du Maine et elle y supervise les élections.

Secrétaire, super de vous avoir sur « NewsHour ».

De toute évidence, il semble que les travailleurs électoraux dans les États de tout le pays se sentent assiégés d’une manière ou d’une autre. Quels genres de choses entendiez-vous de la part des travailleurs électoraux du Maine qui vous ont donné envie de soutenir cette loi ?

Shenna Bellows, secrétaire d’État du Maine : Donc, ce que nous voyons partout au pays, c’est une augmentation des menaces contre les travailleurs électoraux.

Et c’est vraiment une conséquence du gros mensonge sur 2020 et de la désinformation, de la mésinformation et de la malinformation. Reuters a documenté plus de 850 menaces contre des agents électoraux dans tout le pays. Et, ici dans le Maine, nous avons eu des travailleurs électoraux dont la vie était menacée.

Un travailleur électoral qui souhaite rester anonyme a fait venir un électeur avec une arme menaçant cette personne. Et donc les travailleurs électoraux nous ont demandé d’aller de l’avant avec une législation pour les protéger pour en faire un crime, pour obtenir – le placer sous la juridiction du procureur général, et pour créer un système de signalement lorsque ces incidents se produisent, et aussi une formation pour aider les travailleurs électoraux se protègent et protègent leurs bureaux de vote.

gb7

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.