Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Le jeu fantastique de la Coupe du Monde de Rugby – voici l’aide-mémoire dont vous avez besoin

La Coupe du Monde de Rugby de cette année s’accompagne d’un jeu fantastique conçu pour pousser le fandom du rugby vers une nouvelle frontière.

Depuis le lancement du jeu Fantasy officiel avant le début du tournoi, il y a eu plus de 100 000 inscriptions. Bien que cela soit éclipsé par les masses impliquées dans la Fantasy Premier League (FPL), d’autres comparaisons sont plus encourageantes. Au plus fort de sa popularité, on estime que le jeu des Six Nations d’ESPN attirait entre 100 000 et 200 000 utilisateurs uniques par tour.

Voici comment cela fonctionne et comment battre vos amis.

Comment sélectionner les joueurs

Le jeu officiel du tournoi vous offre un budget de 100 crédits pour constituer une équipe de 15 personnes comprenant deux piliers, un talonneur, deux verrous, trois rameurs arrière, un demi de mêlée, un demi d’ouverture, deux centres et trois arrières extérieurs.

Les joueurs se sont vu attribuer différents prix, Finn Russell, Johnny Sexton, Richie Mo’unga et Matthieu Jalibert étant les plus chers avec 13 crédits chacun. Un capitaine désigné compte pour double dans un tour donné et il y a trois « boosters », dont « super kicker » et « roi défensif ». Les transferts sont illimités, probablement pour atténuer les horaires et les blessures.

Comment marquer des points

Le système de notation des jeux Fantasy utilise des mesures telles que les plaqués, les mètres parcourus, les interceptions, les vols d’alignement, les déchargements et même les passes décisives – essentiellement des passes qui envoient un coéquipier dans l’espace. Les tacles manqués, les pénalités et les en-avants ne sont que trois façons de perdre des points.

Stats Perform est le fournisseur de données, et des détails plus détaillés alimentent la principale raison de jouer au Fantasy en premier lieu : la justification. Quoi de mieux, ou de vous rendre suffisant, qu’une preuve tangible de vos connaissances supérieures lorsque vos intuitions sont étayées par des performances sur le terrain, surtout si vous sentez que vous avez déniché un talent relativement obscur ou inexploité ?

Alors que la simplicité du système de notation FPL convient au football et a contribué à son immense croissance, un système de points détaillé pour le match de la Coupe du Monde de Rugby devrait également améliorer la compréhension et la sensibilisation. Non seulement les grands noms seront reconnus pour leurs compétences qui passent inaperçues – Grégory Alldritt (7,5 crédits) est une cible de premier plan ainsi qu’un transporteur et un chasseur de jack implacables, par exemple – mais les observateurs seront également incités à se familiariser avec pays émergents et surveiller ces acteurs.

Rejoignez la ligue fantastique de Telegraph Rugby

Pour tous ceux qui souhaitent éclipser les auteurs du Telegraph – et à en juger par les commentaires sur notre récente série Top 100, cela pourrait être une proposition intéressante – nous avons créé une ligue pour la Coupe du Monde avec le code d’accès E3XYNW6O.


Sauvegardez vos connaissances…

…parce que c’est plus satisfaisant quand ça se passe. J’étais doublement satisfait des 100 points de Cameron Roigard (7 crédits) contre la Namibie, car j’étais conscient de la forme prolifique de la recrue néo-zélandaise pour les Hurricanes en Super Rugby plus tôt cette année. Leicester Fainga’anuku (7 crédits, 91 points), en route pour Toulon après son apparition chez les Crusaders, est réputé pour errer sur son aile et chasser les touches, qui se sont révélées utiles.

Attention aux changements de poste

Deux des demis de mêlée sud-africains, Cobus Reinach (8,5 crédits) et Grant Williams (7,5 crédits), ont marqué 89 points chacun contre la Roumanie. Williams a débuté sur l’aile, ce qui aura profité à beaucoup. Une autre star des Springboks, Canan Moodie (7,5 crédits) est classée comme aile. Il était cependant au centre extérieur contre la Roumanie, ce qui a compromis son retour de 25 points. Un bravo spécial à ceux qui ont sélectionné Nicolas Martins du Portugal (3 crédits). Il a débuté au dernier rang mais est classé comme verrou. Le buteur d’essais d’Os Lobos a également été important en tant que sauteur d’alignement des deux côtés du ballon et a terminé avec 65 points, soit 25 de plus que tout autre verrou au deuxième tour.

Connaissez vos kickers

Tout comme les tireurs de penalty sont précieux en FPL, les botteurs de place peuvent accumuler des points dans ce match de Coupe du monde. Vous n’êtes pas obligé d’avoir un seul kicker désigné, donc l’arrière latéral français Thomas Ramos (9,5 crédits) et le demi de mêlée portugais Samuel Marquès (4,5 crédits) pourraient compléter votre demi d’ouverture.

Les joueurs polyvalents peuvent accumuler des points

C’est une autre leçon qui se traduit par le jeu du ballon rond. En FPL, les buts des défenseurs valent plus que les buts des milieux de terrain et les buts des milieux de terrain valent plus que les buts des attaquants. Dans cette optique, les joueurs choisis hors position – ceux classés comme défenseurs mais opérant au milieu de terrain ou les milieux de terrain poussés vers l’avant – vous rapportent souvent des points inattendus.

Ben Donaldson (8,5 crédits), un demi d’ouverture déplacé vers l’arrière latéral par Eddie Jones et étant donné les fonctions de botteur de but de l’Australie devant Carter Gordon (9 crédits, 25 points), a retourné un énorme 85 contre la Géorgie au premier tour. Seuls Bundee Aki (9,5 crédits, 113 points) et Mark Telea (6,5 crédits, 90 points) ont battu Donaldson.

Deuxièmement, les joueurs polyvalents peuvent être déplacés sur le terrain, ce qui les rend souvent plus susceptibles de tenir les 80 minutes. Tadhg Beirne (8,5 crédits, 52 points) a inscrit le 12e et dernier essai de l’Irlande contre la Roumanie, et son deuxième du match, pour franchir le demi-siècle.

Pour le premier tour, j’ai retiré Kazuki Himeno (5 crédits) après avoir entendu parler de sa blessure et j’ai recruté Jack Cornleson (4 crédits), qui est classé dans la catégorie des verrous à prix réduit. Cornelson débutait au numéro 8. Bien qu’il n’ait pas fait beaucoup de portage, son travail en défense et en alignement lui a rapporté 37 points.

Gardez le courage de vos convictions

Discipline, discipline, discipline. La possibilité d’échanger des joueurs au cours d’un tour, à condition qu’ils ne soient pas encore entrés sur le terrain, atténue les retraits tardifs pour blessure. Cela dit, il existe également une tentation de ne rien faire. Au cours du premier week-end, j’ai trop réfléchi et modifié les choses tardivement, pour me retrouver avec Ryan Elias (6 crédits, 20 points) au lieu de Rob Herring (8 crédits, 23 points).

Un autre changement m’a été bénéfique, avec Garry Ringrose (9 crédits, 56 points) devançant Waisea Nayacalevu (7 crédits, 38 points), mais le choix de Keith Earls (7 crédits, 12 points) et Caelan Doris (7,5 crédits, 20 points) n’était pas aussi bon. fructueux. Je pensais qu’Earls serait le plus susceptible de rester pendant tout le match contre la Roumanie, mais ses collègues arrières extérieurs James Lowe (9 crédits, 58 points), Hugo Keenan (8 crédits, 62 points) et même le remplaçant Mack Hansen (8 crédits, 58 points). 42 points) l’ont tous dominé. De même, Doris a été éclipsée par Peter O’Mahony (6,5 crédits, 51 points) et l’homme de banc Josh van der Flier (7,5 crédits, 24 points).

Clé maîtresse des casseurs de plaquage et du chiffre d’affaires

Outre les essais (15 points) et les passes décisives (9 points), les revirements (4 points), les interceptions (5 points), les interceptions sur l’alignement (5 points) et les sauts de ligne (7 points) sont de grands gagnants. Les défenseurs battus (2 points) peuvent aussi compter, notamment avec des joueurs comme Duhan van der Merwe (9,5 crédits) et Mark Telea (6,5 crédits). En ce qui concerne les perturbateurs, Tadhg Beirne (8,5 crédits) et Malcolm Marx (10 crédits) font partie de la tranche élite avec la paire fidjienne composée de Sam Matavesi (7 crédits) et Levani Botia (6 crédits) des options moins chères.

Choisissez des Géorgiens

Les accessoires géorgiens seront forcément recrutés en masse. Il y a cependant de la valeur à trouver dans la ligne arrière de Lelos. Merab Sharikadze, leur centre et skipper, accumule un nombre de plaquages ​​vertigineux. Davit Niniashvili, un coureur nerveux et évasif qui a battu cinq défenseurs et a débarqué trois fois contre l’Écosse le mois dernier, est également bon pour les occasionnels turnovers.

Les deux hommes vous coûteront sept crédits et seront probablement sur le terrain pendant la majeure partie de la phase de groupes alors que la Géorgie tente d’échapper à la poule C. Sharikadze a réalisé 23 plaqués à Murrayfield. Il pourrait être un « roi défensif » astucieux – un booster qui double les points pour les tacles, les revirements et les interceptions – car les Lelos ont tendance à absorber la pression contre des équipes plus établies.

Restez au top de vos sélections

Une évidence, mais les annonces des équipes arriveront rapidement et en masse. Les transferts illimités signifient que vous devriez vraiment avoir 15 joueurs qui jouent réellement. Attention, certains, comme le talonneur anglais Jamie George (10 crédits) et la plupart des capitaines, sont plus susceptibles de tenir près de 80 minutes.

Soyez audacieux avec les boosters

En plus du jeton « capitaine », qui double les points d’un joueur choisi, il existe trois autres boosters dans ce jeu. Le « triple capitaine » fait l’évidence, le « roi défensif » double les points pour les plaqués et les revirements et le « super botteur » augmente le retour des tirs au but. Vous pouvez les utiliser une fois chacun pendant les phases de poule avant qu’ils ne se régénèrent pour les tours à élimination directe. Laissez-les se déchirer, car ils ne servent à rien s’ils restent.

Parcourez la liste des rencontres

Les actions des joueurs comptent de la même manière dans une demi-finale tendue que dans des matchs de groupe déséquilibrés. Alors que nous nous attendons à un tournoi captivant ponctué de quelques rebondissements, certains scores vont exploser.


Pourquoi le Fantasy Rugby est vraiment important


telegraph Uk

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page