Le Hezbollah revendique une attaque de drone explosive dans le nord d’Israël

Le Hezbollah a affirmé mardi 16 avril avoir lancé deux drones explosifs sur des positions israéliennes. Les combattants du mouvement libanais ont mené « une attaque aérienne avec des drones suicides (..) sur Beit Hillel, touchant les rampes de lancement ‘Iron Dome’ et leur personnel », a déclaré le groupe pro-iranien, faisant référence au système de défense aérienne israélien. Elle confirme ainsi l’annonce de l’armée israélienne, qui affirmait un peu plus tôt mardi que « deux drones armés » du Liban avait explosé dans le nord du territoire israélien. Le conseil régional de Haute Galilée a indiqué que trois personnes avaient été blessées. Suivez notre diffusion en direct.

Téhéran réitère sa « volonté de retenue ». Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu au téléphone avec son homologue iranien, a rapporté l’agence de presse officielle Xinhua. Il précise que Téhéran a une nouvelle fois exprimé son « volonté de retenue » après son attaque sans précédent contre Israël. Hossein Amir-Abdollahian, chef de la diplomatie iranienne, a exprimé à Pékin son souhait de ne pas aggraver la situation « très sensible » dans la région, avertissant néanmoins que toute nouvelle attaque contre les intérêts ou la sécurité de l’Iran déclencherait une réponse «décisif, immédiat et important»avertissant en particulier les États-Unis.

L’armée israélienne promet des représailles. Israël va « répondre au lancement de tant de missiles, missiles de croisière et drones sur le territoire de l’État », a déclaré lundi soir le chef d’état-major de l’armée, le général Herzi Halevi, en visite à la base de Nevatim, dans le sud du pays. Le porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que les victimes de la frappe qui a visé le consulat iranien à Damas le 1er avril étaient « les terroristes » engagé contre Israël, fournissant ainsi le premier commentaire officiel de l’armée sur cette frappe.

Quitter la version mobile