Skip to content
Le gouvernement règle les affaires civiles avec des manifestants blessés à Lafayette Square


Le ministère de la Justice a annoncé un accord pour régler plusieurs poursuites civiles intentées par des manifestants impliqués dans une manifestation Black Lives Matter en 2020 à Lafayette Square de Washington, DC.

La manifestation, qui a eu lieu quelques jours seulement après la mort de George Floyd, est devenue violente lorsque la police fédérale a déversé la foule en utilisant des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc, des grenades éclair et d’autres armes de qualité militaire. Peu de temps après, l’ancien président Donald Trump a traversé la zone où la manifestation avait eu lieu et a posé pour une photo tout en tenant une bible devant l’église épiscopale Saint-Jean.

Le règlement résoudra des parties de quatre poursuites distinctes intentées par Black Lives Matter DC et 13 manifestants individuels représentés par l’American Civil Liberties Union (ACLU) de DC et plusieurs autres groupes. Scott Michelman, directeur juridique de l’ACLU de DC, a déclaré dans un communiqué que la réponse à la manifestation était « une attaque frontale contre les idéaux américains fondamentaux de liberté d’expression, de liberté de réunion et de justice raciale ».

« Nous sommes heureux que l’administration Biden prenne une mesure importante pour protéger les droits des manifestants afin que ce qui s’est passé le 1er juin 2020 ne se reproduise plus », a déclaré Michelman à propos du règlement.

Le ministère de la Justice a annoncé mercredi le règlement partiel de plusieurs poursuites civiles concernant une manifestation Black Lives Matter en 2020 près de la Maison Blanche. Les manifestants sont photographiés lors de la manifestation alors qu’une ligne de la police des parcs des États-Unis regarde à Washington, DC, le 1er juin 2020.
OLIVIER DOULIERY/AFP/Getty

Dans le cadre du règlement, la police des parcs des États-Unis (USPP) et les services secrets américains apporteront des changements clés à la façon dont ils réagissent aux grandes manifestations. Les changements, qui seront mis en œuvre dans les 30 jours, incluent des exigences pour que les agents de l’USPP portent une identification plus clairement visible, des communications améliorées entre les agences et des limites à l’utilisation d’armes non létales pour la dispersion des foules.

« Le gouvernement fédéral s’est engagé à respecter les normes les plus élevées en matière de protection des droits civils et des libertés civiles dans toute réponse des forces de l’ordre fédérales aux manifestations publiques », a déclaré la procureure générale associée Vanita Gupta dans un communiqué. « Ces changements apportés aux politiques de l’agence pour les réponses aux manifestations renforceront notre engagement à protéger et à respecter les droits protégés par la Constitution. »

Un rapport publié l’année dernière par l’inspecteur général du département de l’Intérieur, Mark Greenblatt, a révélé que la décision de débourser les manifestants de Lafayette Square avait été prise pour installer des clôtures, plutôt que pour faire place à la séance photo de Trump. Cependant, le rapport a également révélé que l’ancien procureur général des États-Unis, William Barr, avait accéléré le processus de déminage afin que Trump puisse traverser la zone.

« L’utilisation de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc ne suffira jamais à faire taire nos voix ou à diminuer notre devoir d’exiger la fin des violences policières contre les communautés noires », a déclaré April Goggans, principale organisatrice de Black Lives Matter DC, dans un communiqué obtenu par Newsweek.

« Aujourd’hui marque une victoire pour la résistance en cours contre toutes les tentatives de renverser la dissidence », a ajouté Goggans. « Ces tentatives de perturber la capacité à s’organiser pour mettre fin au traumatisme récurrent causé aux communautés noires par les attaques policières ne resteront pas incontestées. »

Le règlement ne résout pas les demandes de dommages-intérêts toujours actives contre Barr et les agents de l’USPP, du département de police d’Arlington et du département de police métropolitaine de DC.

gb7

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.