Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Le Ghana bat la Corée du Sud après un match fou


Au terme d’un match riche en rebondissements, le Ghana a battu la Corée du Sud (3-2), à l’Education City Stadium de Doha, et s’est relancé pour une qualification en huitièmes de finale. Malgré leur courage et leur détermination, les Taeguk Warriors ont raté leur chance et joueront leur avenir contre le Portugal.

La Corée du Sud a commencé le match en attaquant le but ghanéen, s’offrant même une première incursion après une contre-attaque dangereuse à la troisième minute. Un avertissement sans conséquence pour les Black Stars, un peu secoués par le début de match dynamique de leurs adversaires, guidés par l’insoutenable Son Heung-min, la star de l’équipe.

Avec ses coéquipiers, Son Heung-min sème à plusieurs reprises le chaos dans la défense ghanéenne, prise à la gorge et qui repousse tant bien que mal les vagues coréennes qui déferlent tout au long des 12 premières minutes.

Les Black Stars laissent passer la tempête et font la pause

Bousculés, les Ghanéens sortent finalement la tête de l’eau au quart d’heure, le temps pour les Coréens de reprendre leur souffle. Accalmie de courte durée, les Coréens remontent et obtiennent leur 7e corner à la 17e, sans en profiter.

Une domination sans partage mais sans succès sanctionnée par les Ghanéens, qui ont ouvert le score contre le cours du jeu, à la 24e minute, par le défenseur Mohammed Salisu. Ce dernier reprend victorieusement un ballon envoyé dans la surface coréenne suite à un coup franc obtenu à gauche du but adverse.

Au lieu de gérer leur avance, les Ghanéens, galvanisés par leur but, en ont profité pour faire le break tandis que les Coréens tentaient de reprendre leurs esprits. Le second but est signé Mohammed Kudus qui, sur réception d’un centre bien travaillé de Jordan Ayew au deuxième poteau, monte dans la zone d’en-but et touche le ballon de la tête pour tromper Kim Seung-Gyu, le gardien sud-coréen.

Le scénario est cruel pour Son Heung-min et les siens, étourdis par des Ghanéens impitoyables qui se contentent de gérer leur avance jusqu’à la pause, ne concédant qu’une occasion, une frappe enroulée de Jung Woo-Young qui passe au-dessus du but de Lawrence Ati Zigi.

La Corée contre-attaque… en vain

Au retour des vestiaires, malgré leur avance au score, les Ghanéens reviennent avec des intentions offensives et s’installent dans le camp coréen. Ils se sont offert la première occasion de la deuxième période, avec une tentative de l’infatigable piston Tariq Lamptey, qui a envoyé à la 50e, de l’extérieur de la surface, une frappe enroulée au-dessus du but coréen.

Il a fallu attendre la 52e minute pour voir une réaction sud-coréenne et un premier tir cadré de cette sélection, avec une tête de Cho Gue-Sung, qui a contraint Lawrence Ati Zigi à effectuer son premier arrêt du match.

Un avertissement qui a redonné confiance aux Coréens, qui, après une nouvelle attaque, ont réussi à revenir marquer à la 58e grâce à une nouvelle tête cette fois victorieuse de Cho. Ce dernier devance le gardien ghanéen venu à sa rencontre pour couper un centre parfait de Lee Kang-In.

Cette réduction du score dope les Taeguk Warriors qui égalisent deux minutes plus tard grâce à l’insatiable Cho Gue-Sung. Il vient catapulter une autre tête rageuse, cette fois à bout portant, après avoir repris, au propre comme au figuré, la défense ghanéenne au deuxième poteau.

Alors que la dernière demi-heure s’annonçait compliquée pour les Black Stars, Mohammed Kudus n’a pas eu le temps de douter. Le milieu de terrain de l’Ajax Amsterdam redonne l’avantage à son équipe en reprenant de l’intérieur du pied un centre du gauche de Gideon Mensah, manqué dans un premier temps par Inaki Williams. C’est le troisième tir cadré du Ghanéen, d’une efficacité implacable.

La Corée du Sud réagit sur un coup franc direct, tiré par Lee Kang-In et qui rebondit devant Lawrence Ati Zigi, qui dévie sur sa gauche, en corner.

Loin d’être démoralisés par la tournure du match, les Coréens assiègent la défense ghanéenne. Mais ce dernier a réussi à repousser in extremis une reprise de Kim Jin-Su qui a pris la direction des filets. L’arrière gauche, une fois de plus laissé sans marque, a récidivé à la 83e, hors cadre cette fois.

A cinq minutes de la fin, l’entraîneur Otto Addo a opéré des changements pour renforcer sa défense, avec notamment les entrées de l’ancien Caennais Alexander Djiku et de l’ancien Rémois Abdul Rahman Baba.

Des choix pertinents alors que les Sud-Coréens refusent d’abdiquer et comptent sur les 10 minutes de temps additionnel pour revenir au score. Les Taeguk Warriors confisquent le ballon et multiplient les centres dans la surface des Black Stars mais butent tout de même sur le mur défensif ghanéen. A la 95e, Lawrence Ati Zigi signe un arrêt décisif sur une nouvelle frappe puissante et cadrée du très actif Cho Gue-Sung.

Poussés par la ferveur de leurs partisans, les Coréens jettent leurs dernières forces au combat, en vain. Les Black Stars parviennent à maintenir le score et à s’offrir leur première victoire dans ce Mondial-2022. Ils joueront leur qualification lors de leur prochain match contre l’Uruguay, qui a éliminé le Ghana en quart de finale de la Coupe du monde 2010.

La Coupe du monde au Qatar au-delà du football :


France 24 Sport

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page