Nouvelles locales

le feu de forêt à La Teste-de-Buch est « fixé »

Aidés par des conditions météorologiques plus favorables, les pompiers ont réussi à éteindre l’incendie de La Teste-de-Buch dans le sud-ouest de la France après onze jours de lutte acharnée contre les flammes. Le secteur reste cependant sous haute surveillance selon la préfecture et d’importants moyens restent mobilisés.

C’est un soulagement pour les pompiers et les habitants de la région : l’incendie qui a ravagé 7.000 hectares de forêt depuis le 12 juillet à La Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon, est « désormais réparé », a indiqué samedi 23 juillet le préfecture de la Gironde.

Après onze jours de lutte contre les flammes, « tous les habitants évacués » de manière préventive dans cette commune sont désormais « autorisés à regagner leur domicile, avec le soutien de la police nationale », a ajouté la préfecture dans un communiqué.

L’autre incendie qui s’est déclaré le même jour en Gironde, dans le secteur de Landiras, et qui a brûlé 13.800 hectares de forêt, n’est pas « encore maîtrisé », « en raison du risque de reprise », a précisé la préfecture. Cet incendie est toujours considéré comme « maîtrisé ».

« Une trentaine de foyers restant actifs, la surveillance du massif, le traitement des lisières et la reprise d’incendie ainsi que les travaux de génie civil se poursuivent », a expliqué la préfecture.

Aucune victime à signaler

Dans ce secteur de Landiras, un peu moins d’un tiers des personnes évacuées préventivement n’ont pas encore pu regagner leur domicile, mais « les autorités continuent d’étudier secteur par secteur les possibilités de réinsertion de ces personnes ».

>> À voir : Incendies en France : « On va vers le risque de très grands incendies »

Malgré l’ampleur de ces deux incendies (20 800 hectares brûlés, plus de 36 000 personnes évacuées), aucune victime n’a été signalée.

D’importants moyens terrestres et aériens (deux Canadairs et deux hélicoptères de lutte contre les feux de forêt) restent mobilisés, selon la préfecture.

Avec l’AFP


France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page