Nouvelles locales

le e-commerce explose, le paiement en ligne s’installe

Le mouvement semble irréversible. Le paiement en ligne s’est imposé auprès des consommateurs marocains qui ont payé 7,3 milliards de dirhams en 2021, soit 27,1% de plus en un an. Une performance qui s’accompagne de la baisse continue du panier moyen. Celui-ci passe de 415 DH en 2020 à 365 DH en 2021. Analyse des derniers chiffres du Centre Interbancaire de Paiement Electronique.

Les cartes bancaires ont été fortement utilisées en 2021. En paiements et retraits, elles ont totalisé 429,8 millions de transactions (+17,6% sur un an) pour un montant de 357,2 milliards de DH (+15,1%) Sans surprise, le premier usage des cartes reste les retraits aux distributeurs automatiques. Celles-ci représentent les trois quarts (75,1 %) des transactions et 88,8 % du montant traité sur l’année. Les retraits des cartes marocaines aux guichets automatiques au Maroc représentent 322,9 millions de transactions (+13,8%) pour 317,2 milliards de DH (+14%). La baisse enregistrée en 2020 a été complètement effacée. De son côté, le montant moyen retiré reste stable à 982 DH.

TPE et Internet : 39,8 milliards de DH remués

Les paiements en ligne et chez les commerçants équipés de terminaux de paiement électroniques (TPE) représentent près du quart (24,5%) des transactions contre 11,1% du montant. Globalement, les paiements par carte ont totalisé 105,2 millions de transactions pour 39,8 milliards de dirhams sur l’année 2021, en hausse respectivement de 32,1 et 25,5%. Evidemment, la grande distribution se taille la part du lion et représente, en volume, 26,7% des paiements, suivi de l’habillement avec 11,3%. Les stations-service complètent le podium avec 7,7 %. La croissance des paiements retrouve son dynamisme « habituel », après seulement 4 % en valeur en 2020. Elle dépasse même le rythme de 2019 qui était alors de 20,5 %. Le montant moyen versé continue de baisser, s’établissant à 378 DH en 2021 contre 398 DH un an plus tôt. Le grand nombre de cartes désormais avec paiement sans contact est passé par là.

Cartes marocaines : 7,3 milliards de DH payés en ligne

20,7 millions de paiements en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, ont été effectués en 2021, soit 1 paiement toutes les 1,52 secondes ! Mieux : 7,7 milliards de DH ont changé de mains sur les sites marocains. Soit des augmentations de 45 % en nombre d’opérations et de 28,1 % en valeur. Des performances exceptionnelles en ligne avec les records établis en 2020 : +46% pour les opérations de paiement et 25% pour les montants versés. Les habitudes développées pendant le confinement semblent persister.

L’activité des paiements en ligne par cartes marocaines a explosé de 44,5% à 19,9 millions de transactions, pour un montant de 7,3 milliards de DH, soit 27,1% de plus en un an. Cette performance extraordinaire s’accompagne de la baisse continue du panier moyen. Celui-ci passe de 415 DH en 2020 à 365 DH en 2021, marquant la consécration d’Internet comme canal de distribution habituel pour le consommateur marocain. Le panier moyen en ligne (365 DH) est désormais inférieur à celui des boutiques physiques, preuve de la confiance des consommateurs dans le paiement en ligne.

De plus, l’absence de touristes maintient l’utilisation des cartes étrangères à un niveau historiquement bas. Cependant, les retraits effectués par cartes étrangères rebondissent par rapport au marasme de 2020 : 5,8 millions d’opérations pour 8,1 milliards de DH traités, ce sont des hausses de 26% pour les transactions et de 27% pour les montants. Mais par rapport à 2019, dernière année touristique « normale », l’écart reste important (+38,6% en nombre et 38,1% en valeur). La situation est encore pire pour les paiements. En effet, même si les 6,6 millions d’opérations ont permis aux commerçants d’engranger 6,2 milliards de DH en 2021 (chiffres en augmentation de 32,3 et 20,8% respectivement), on est loin des résultats de 2019. En effet, si l’on compare 2021 à 2019, il y a 44,8% moins d’opérations et 59,2% d’argent en moins, soit près de 9 milliards de DH. Si les dépenses et retraits marocains globaux ont largement compensé ceux des cartes étrangères, cela n’empêche pas des différences sectorielles importantes dans ces dépenses.

Les dépenses marocaines à l’étranger proches du niveau de 2019

Quant aux retraits aux DAB internationaux, ils ont légèrement augmenté en valeur (+2,4%) pour des transactions en baisse (-1,9%) par rapport à 2020. Les 0,95 milliards de DH retirés l’an dernier ne sont pas si éloignés des 1,08 milliards de DH de 2019 ( -11,9%). Pour les paiements, le CMI fait état d’une hausse de 26,3% en nombre et de 35,3% en valeur. Ainsi, 4,5 milliards de dirhams ont été versés aux commerçants à l’étranger par les cartes marocaines l’an dernier. A comparer aux 4,6 milliards qui avaient été dépensés en 2019 (-2,8%).

Cartes privées dans le cadre du régime

A fin 2021, les cartes émises par les banques marocaines atteignent un encours de 17,9 millions d’unités (+4,1% par rapport à fin 2020) dont 17,8 millions de cartes Paiement & Retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale cmi et Cobadge cmi-Mastercard. A un rythme de 17%, Mastercard progresse beaucoup plus vite que cmi et Cobadge cmi-mastercard (+1,7%), et même plus que Visa (+1,6%). Les cartes privatives sont en forte baisse (-57,5%) par rapport à l’année précédente



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page