Nouvelles du monde

Le Dow plonge à son plus bas niveau depuis près de deux ans


Le S&P 500 est tombé à son plus bas niveau cette année, tandis que le Nasdaq est en baisse de 20% depuis mars

Le Dow Jones Industrial Average a chuté vendredi à son point le plus bas en près de deux ans, chutant de 2,5% à 29 335 dans les échanges de l’après-midi, chaque action composant enregistrant une baisse.

L’indice a perdu plus de 13,7 % de sa valeur depuis que la Réserve fédérale a commencé à relever les taux d’intérêt en mars dans le but de contenir l’inflation galopante.

Le S&P 500 a également piqué du nez, tombant à son plus bas niveau de l’année à 3 667, une baisse de plus de 15 % depuis mars. Le Nasdaq est tombé à 10 847, en baisse de 20 % depuis mars.

La baisse à l’échelle du marché est survenue quelques jours après la dernière hausse des taux d’intérêt de 75 points de base de la Fed, qui a porté le taux actuel des fonds fédéraux entre 3,00 % et 3,25 %. La banque centrale s’efforce de réduire les taux d’inflation les plus élevés observés depuis quatre décennies.

Bien que l’inflation annuelle soit tombée à 8,3 % en août, en légère baisse par rapport à juillet, le chiffre global mensuel a augmenté de 0,1 % par rapport à juillet, un chiffre plus élevé que prévu. Cela a déclenché une autre forte vente sur les marchés au début du mois, envoyant les actions le 13 septembre à leur pire jour de négociation depuis juin 2020.

Lire la suite

«Doctor Doom» prédit une récession «longue et laide»

La Fed prévoit d’augmenter encore les taux avant la fin de l’année et prévoit une hausse à 4,60% en 2023 avant toute réduction potentielle, même si de nombreux économistes craignent que de nouvelles hausses ne fassent basculer l’économie dans une récession totale. En effet, le président de la Fed, Jerome Powell, a reconnu que les efforts de la banque centrale ont contribué à «baisse d’activité de toutes sortes» sur le marché du logement et pourrait faire grimper le chômage.

La majorité des économistes prévoient que les États-Unis entreront en récession d’ici la mi-2023, selon une enquête menée par la National Association of Business Economics le mois dernier, tandis que 20 % pensent que c’est déjà le cas.

Le président Joe Biden a cependant insisté plus tôt dans le mois sur le fait que les choses sont «ça va aller», rappelant à la population que «la bourse ne reflète pas nécessairement l’état de l’économie, comme vous le savez bien.”

« L’économie est encore forte, » il prétendait. « Le chômage est faible. Les emplois sont en hausse. La fabrication est bonne. Je pense que nous allons bien.”

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page