Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Le dispositif de sécurité prévoit plusieurs périmètres et un système de QR code, annonce le préfet Laurent Nuñez


La circulation sera fortement perturbée dans certaines zones lors des épreuves. Le préfet de police de Paris a dévoilé les grandes lignes des émeutes envisagées dans un entretien au « Parisien ».

Publié


Mis à jour


Il est temps de lire :
2 minutes

Le début de l'épreuve de triathlon, le 20 août 2023 à Paris, reporté en raison d'une pollution excessive, a contraint les organisateurs à annuler cette épreuve pré-olympique.  (EMMANUEL DUNAND/AFP)

À quoi ressemblera la vie quotidienne à Paris et en Ile-de-France lors des Jeux olympiques d’été de 2024 ? Laurent, le préfet de police de Paris Nuñeza apporté quelques précisions sur le dispositif de sécurité prévu lors des événements, mardi 28 novembre, dans un entretien avec Parisien.

Au total, quatre périmètres de sécurité seront établis pour chaque site. Le périmètre organisationnel tout d’abord, qui est le plus restrictif et se situe à proximité des sites. L’accès sera réservé aux personnes accréditées ou munies d’un billet. Vient ensuite le périmètre de protection, dit « Limo » et issu de la loi de sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme. Il sera accessible après une fouille dont les riverains seront dispensés, à l’exception de la cérémonie d’ouverture et de quelques lieux non précisés.

Deux périmètres de circulation complètent ce dispositif. Au plus proche du site, en zone classée rouge, « Le principe sera l’interdiction de circulation et l’exception, la dérogation ». Cela touche particulièrement les riverains qui disposent d’un parking, rendent visite aux personnes vulnérables, ainsi que les services d’urgence, les secours et les commerces de proximité. Pour obtenir ces exemptions, il faudra s’inscrire sur une plateforme numérique qui sera activée en mars ou avril. Un QR code doit être présenté lors des contrôles. Il faudra par exemple se rendre dans l’un des 700 bars et restaurants présents dans le périmètre rouge. Il en va de même pour les amis invités chez des particuliers, pour suivre la cérémonie d’ouverture depuis la fenêtre.

Sécurité maximale pour la cérémonie d’ouverture

Le plus grand périmètre bleu sera réservé aux voisins, travailleurs ou clients des commerces et restaurants. L’idée est « pour éviter le trafic de transit »Laurent précise Nuñez. Cette fois-ci, il n’y aura pas d’inscription, mais des contrôles seront organisés. Les stations de métro resteront ouvertes dans les périmètres rouge et bleu, mais pas dans les périmètres Silt. « Nous « Il ne peut pas y avoir une station de métro qui parte dans un périmètre de protection avec des personnes non enregistrées (Concorde, Tuileries, Champs-Elysées Clémenceau). »justifie Laurent Nuñez.

Les restrictions seront activées pendant les compétitions, deux heures et demie avant le début des tests et jusqu’à une heure après (le Village Olympique est un cas particulier). Ensuite « Des restrictions dans le centre de Paris pourraient être en vigueur de 6h30 à minuit. Mais à pied et à vélo, ces zones seront librement accessibles. Les limitations ne concernent que les véhicules motorisés »dit Laurent. Nuñez. Les voies réservées seront également activées selon les modalités définies.

La cérémonie d’ouverture fera l’objet d’une attention particulière. Un périmètre de circulation strict » qui inclura les habitations voisines plusieurs jours auparavant. Là, évidemment, l’entrée des véhicules sera limitée au strict minimum.explique Laurent Nuñez. Le public sera partout, sur les quais hauts comme sur les quais bas. « C’est un périmètre de contrôle strict, vous devrez vous inscrire et présenter vos identifiants. »




Gn fr Sport

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page