le colis de transport est ouvert à la vente

Un panneau d'indication en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, à la gare RER Rosa-Parks, dans le 19e arrondissement, le 20 mars 2024.

Le pass Paris 2024 permettant aux touristes d’utiliser les transports pendant les Jeux olympiques et paralympiques est ouvert à la vente sur le site Internet d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), a annoncé mercredi 17 avril la régie des transports d’Île-de-France.

Ce forfait doit permettre aux visiteurs d’utiliser les transports pour se rendre sur les sites de compétition et sera disponible du 20 juillet au 8 septembre.

Il coûtera 16 euros par jour, avec un tarif dégressif en fonction du nombre de jours. Pendant sept jours, il faudra compter 70 euros pour pouvoir voyager en illimité partout en Ile-de-France, y compris vers les aéroports d’Orly et de Roissy – Charles-de-Gaulle.

Augmentation des prix unitaires

Le prix des transports pendant les Jeux avait fait l’objet de polémiques lors de leur dévoilement fin novembre, en raison de prix jugés prohibitifs. Le prix d’un billet simple va presque doubler entre le 20 juillet et le 8 septembre, passant de 2,10 euros à 4 euros. Les prix des forfaits Navigo et Imagine R, réservés aux résidents de la région, resteront inchangés.

IDFM recommande aux Franciliens d’acheter leurs billets à l’avance pour éviter les hausses de prix ou d’adopter le pass Liberté + qui leur permet de payer au fur et à mesure, au prix de 1,73 euros le billet à Paris même.

Lisez également l’enquête | Article réservé à nos abonnés Transports pendant les JO 2024 à Paris : de l’euphorie des promesses au choc de la réalité

Fin mars, la présidente d’IDFM, Valérie Pécresse, était revenue sur cette tarification controversée, affirmant que le prix de l’aller simple avait été fixé à 4 euros. « pour que personne ne l’achète » et ainsi éviter « embolies aux guichets ».

Dans le dossier de candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024, il était prévu que les transports en commun soient gratuits pour les spectateurs.

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
Quitter la version mobile