Skip to content
L’avion, un ballon pour voler comme un oiseau


Publié

Article écrit par

C’est une machine qui aurait sans doute beaucoup plu à Léonard de Vinci. L’aéroplume est un ballon gonflé à l’hélium que l’on dirige en battant des ailes. Un engin volant à tester dans l’ancien hangar militaire d’Ecausseville, dans le Cotentin.

L’endroit est classé monument historique depuis l’an 2000. Il est immense, 150 mètres de long et 32 ​​mètres de haut. Un bâtiment en béton érigé pendant la Première Guerre mondiale. Il abritait des dirigeables de la Marine nationale, destinés à la surveillance côtière. C’est le dernier bâtiment de ce type en France. Un abri parfaitement conservé qui accueille aujourd’hui… des vols d’avion.

L’aéroplume est un dirigeable inventé il y a 20 ans par un artiste plasticien. Jean-Pierre David a eu l’idée d’équiper son ballon d’un harnais pour le transformer en oiseau géant. Le pilote est allongé et c’est à la force de ses bras qu’il déplace le dirigeable, qui peut grimper jusqu’à 30 mètres et soulever jusqu’à 85 kilos. « Pour avancer, il faut mettre son aile à plat, pour prendre de l’air il faut tourner son aile vers l’arrière» explique Antoine Sibué, le moniteur.

Libéré de l’apesanteur grâce à la bulle d’hélium, le pilote évolue tranquillement dans le hangar. L’appareil, très lent et très sensible à l’environnement, ne peut être utilisé qu’en intérieur, à l’abri des aléas climatiques. L’atterrissage se fait en douceur, après 30 minutes de vol. Une expérience ludique et poétique que 6000 « plumonautes » ont déjà légèrement testée.

Bulletin

toute l’actualité en vidéo

Recevez la plupart de nos actualités avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

Vu d’Europe

Chaque jour, franceinfo sélectionne des contenus issus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.