Skip to content
L’Autriche abandonne discrètement un mandat de vaccination qu’elle n’a jamais appliqué.


BERLIN – L’Autriche, le seul pays occidental à introduire un mandat général de vaccination contre le coronavirus, abandonne la politique quelques mois après avoir décidé de suspendre l’application, a déclaré jeudi le ministre de la Santé du pays.

Le gouvernement supprimera la loi de ses livres dans les semaines à venir, mettant fin à un mandat qui a conduit à des manifestations et a été suspendu à la mi-mars, juste avant le début de l’application.

Le ministre de la Santé, Johannes Rauch, a déclaré que le mandat n’avait pas conduit à une augmentation des vaccinations, mais avait « creusé les divisions dans la population ».

« Je suis convaincu que cela ne nous aidera pas à atteindre l’objectif de motiver le plus de gens possible à faire un rappel de vaccination à l’automne », a-t-il déclaré. « Si quoi que ce soit, cela fera le contraire. »

Les taux de vaccination en Autriche ont pris du retard sur une grande partie du reste de l’Europe occidentale, et les plans pour le mandat ont été annoncés en novembre, lorsqu’une grave vague d’infections provoquée par la variante Delta a menacé de submerger son système de santé. Mais l’idée n’était pas populaire auprès de tout le monde : des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue en réponse.

Lorsque la législation a été adoptée par le Parlement et a été promulguée en février, elle a imposé des amendes pouvant atteindre 3 600 euros (environ 4 000 dollars) aux adultes qui refusaient de se faire vacciner. Les citoyens non vaccinés ont commencé à recevoir des lettres au sujet du mandat, avertissant que les amendes commenceraient en mars.

Mais ce mois-là, une commission gouvernementale chargée de superviser le mandat a décidé que les nouveaux cas – qui étaient principalement dus à la variante Omicron – n’étaient pas une menace aussi grande. L’exécution du mandat a été suspendue quelques jours seulement avant que les autorités ne soient censées commencer à l’appliquer.

Pendant qu’il était en vigueur, un peu plus d’un mois, le mandat n’a guère contribué à accélérer le rythme de la vaccination. Environ 74% des Autrichiens ont reçu deux doses du vaccin, selon les chiffres du gouvernement. Cela représente l’un des taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale et inférieur à la moyenne de l’Union européenne.


nytimes Eu

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.