Nouvelles localesPolitique

l’augmentation de 4% approuvée, quel gain ?


RSA. Le montant du revenu de solidarité active devrait être augmenté de 4%, c’est en tout cas le souhait de l’Assemblée nationale qui a voté en faveur de cet amendement. Combien gagnerez-vous chaque mois ? Nous vous expliquerons tout.

[Mis à jour le 22 juillet 2022 à 10h43] Montant que vous devez payer RSA sera réévalué à 1 juillet 2022 avec effet rétroactif. C’est l’amendement voté par l’Assemblée nationale cette semaine, dans la logique d’augmentation des allocations et des minima sociaux souhaitée par le gouvernement. Cette hausse fait partie de la facture du pouvoir d’achat estimée à quelques 25 milliards d’euros. Après le vote à l’Assemblée, le texte sera étudié au Sénat, selon toute vraisemblance dès la semaine prochaine. La date exacte de mise en œuvre n’est pas connue, elle interviendra lorsque le texte sera définitivement voté. Vous vous demandez peut-être ce que cela représente sur votre allocation versée chaque mois ? Combien allez-vous réellement gagner grâce à ce coup de pouce exécutif ? Voici quelques exemples chiffrés et concrets :

  • Personne célibataire: +23 euros (de 575,52 à 598,55 €)
  • Personne seule avec deux enfants à charge : +40€ (de 1 017,63 à 1 058,33 €)
  • Couple sans enfant à charge : +34 euros (de 848.02 à 882 euros)

Le revenu de solidarité active (RSA) représente un revenu minimum pour les personnes qui ne travaillent pas. C’est un dispositif d’accompagnement social et professionnel pour faciliter l’accès à l’emploi ou consolider certaines capacités professionnelles quand on ne tire pas, ou peu, de ressources de son activité. Ce RSA repose sur un système simple de droits et d’obligations. Le droit à un revenu minimum ou à un complément de revenu d’abord. Ensuite, le devoir de chercher un emploi, ou d’entreprendre par lui-même des actions en faveur de sa réinsertion. Le RSA est ouvert, sous certaines conditions, aux personnes âgées d’au moins 25 ans et aux jeunes actifs âgés de 18 à 24 ans s’ils sont parents isolés ou ont une certaine période d’activité professionnelle. Vous n’avez pas à déclarer le revenu de solidarité active, il n’est pas imposable. Plusieurs associations réclament depuis plusieurs mois des conditions plus avantageuses, notamment pour les jeunes travailleurs. A titre indicatif, lee RSA peut concerner les jeunes actifs – on parle alors de jeune RSA pour les moins de 25 ans -, mais ils doit justifier d’une certaine ancienneté d’activité professionnelle, hors stage. C’est pourquoi tant de jeunes se retrouvent de facto exclus. Le gouvernement, pour sa part, a préféré revoir la garantie jeune universelle, la baptisant jeune contrat d’engagement.

En effet, la caisse d’allocations familiales (CAF) prend en compte les ressources de votre foyer ainsi qu’un montant forfaitaire qui varie selon la composition de votre foyer et le nombre d’enfants à charge. Vous vivez seul ? Dans ce cas, le montant fixe du RSA atteint 575,52 euros en début d’année et a été revalorisé suite à l’inflation d’un montant de 598,55 depuis le 1er juillet 2022. Êtes-vous actuellement en couple ou en famille monoparentale ? Voici les montants forfaitaires du RSA – celui qui servira donc de base au calcul des allocations familiales, ce n’est pas le montant définitif – depuis le 1er juillet :

RSA et famille monoparentale, les montants

Nombre d’enfants/personnes à charge personne célibataire parent célibataire
femme enceinte isolée 725,97
1 848.02 967,96
2 1 017,63 € 1 209,95 €
Par enfant ou personne à charge supplémentaire 226.13 241,99

RSA et couple, les montants

Nombre d’enfants/personnes à charge En hausse
0 848,02 €
1 1 017,63 €
2 1 187,23 €
Par enfant ou personne à charge supplémentaire 226,13 €

Concernant les revenus pris en compte par la CAF, elle étudie les ressources perçues au cours des trois derniers mois puis établir une moyenne. Quelles ressources sont prises en compte ? Rappelons que les allocations de chômage, les indemnités journalières de la sécurité sociale, les allocations de logement et les allocations familiales sont notamment prises en compte. La caisse d’allocations familiales a ainsi établi un forfait logement en fonction du nombre de personnes de votre foyer :

  • Si vous êtes seul il atteint 67,84 €
  • Si vous êtes deux, c’est 135,68 €
  • A partir de trois personnes composant le foyer, il monte à 167,91 €.

Inévitablement, ce forfait logement réduit le montant de l’allocation sociale.

Pour obtenir ces prestations sociales, vous avez trois possibilités : à votre demande par Internet sur le site de la CAF, remplir un formulaire auprès de votre caisse d’allocations familiales ou du CCAS par exemple, ou envoyer le formulaire par voie postale à votre caisse. Le formulaire Cerfa numéro 15481 est disponible ici. Vous vous interrogez sur les documents à fournir ? Voici la liste :

  • Un numéro de compte bancaire
  • Une déclaration de grossesse si vous attendez un enfant
  • Photocopie de votre carte d’identité ou passeport ainsi que de votre titre de séjour si vous n’êtes pas de nationalité française

Retrouvez tous les documents à fournir en page sept du formulaire Cerfa.

La Caisse d’Allocations Familiales met à disposition des utilisateurs un simulateur sur son site internet, à l’adresse suivante : http://www.caf.fr/allocataires/mes-services-en-ligne/faire-une-simulation. Si vous percevez déjà une allocation familiale de la CAF, vous êtes invité à vous connecter à votre espace personnel grâce à votre numéro d’allocataire. Sinon, vous avez la possibilité d’utiliser un simulateur. Gardez à l’esprit que vous aurez besoin d’avoir plusieurs informations au préalable (nombre de personnes dans le foyer, ressources des 3 derniers mois, etc.).

Il est nécessaire résider en France de manière stable et efficace et être vieux au moins 25 ans. Les élèves, étudiants et stagiaires non rémunérés ne sont pas éligibles au RSA. Les parents isolés font exception. Le RSA ne peut pas non plus concerner les personnes en congé parental, en congé sans solde ou en congé sabbatique. Vous n’êtes pas de nationalité française ? Dans ce cas, vous devez remplir un certain nombre de conditions de résidence.

Si vous êtes européen, vous devez être titulaire d’un droit de séjour en France et résider depuis au moins trois mois au moment de votre demande ou avoir un emploi déclaré en France et être soit au chômage, soit en arrêt maladie, soit en formation professionnelle. Si vous n’êtes pas européen, vous devez disposer d’un titre de séjour vous permettant de travailler en France pendant au moins cinq ans, ou être titulaire d’un titre de séjour ou avoir le statut de réfugié ou être reconnu comme apatride.

Emmanuel Macron souhaite également que le RSA soit conditionné à une contrepartie. Dans ce cas, une activité minimale qualifiée de « devoir » par Olivier Dusopt, ministre chargé des comptes publics. Le but? atteindre le plein emploi. Une formule martelée par le camp LREM, et notamment son président Christophe Castaner au micro de RMC le 21 mars : Il faut se donner les moyens de l’émancipation. L’idée est de relancer l’intégration pour atteindre le plein emploi. » Le RSA dont le montant atteint 598,55 € en France repose sur une logique de « droits et devoirs» selon Gabriel Attal. Une idée basée sur le dispositif du contrat d’engagement jeune qui permet d’accompagner des jeunes éloignés de l’emploi avec des formations, des alternances et des jeux de rôle. Un dispositif soumis à conditions de ressources, d’assiduité, et l’acceptation des offres d’emploi faites. Le Gouvernement assure également que la situation des bénéficiaires pourra être étudiée au cas par cas. En d’autres termes, une mère célibataire avec trois enfants à charge, par exemple, pourrait bénéficier d’un traitement différent d’une jeune à la recherche d’un emploi.

  • Conditionner le RSA à un minimum d’activité
  • Imposer 15 à 20 heures de formation ou de travail en contrepartie de l’indemnité
  • Basé sur le système de contrat d’engagement des jeunes
  • Atteindre le plein emploi

Les jeunes de moins de 25 ans ne peuvent pas percevoir le revenu de solidarité active. Il existe cependant un dispositif de RSA réservé aux jeunes actifs, le RSA jeune. Un jeune de 18 à 25 ans justifiant d’une certaine durée d’activité professionnelle (activité salariée ou non, heure d’activité accomplie pendant une période de chômage, activité accomplie dans le cadre d’un contrat de volontariat dans l’armée) peut la percevoir. Comme pour le RSA classique, vous devez résider en France de manière stable et effective. Attention, les périodes de chômage indemnisé et les stages ne sont pas considérés aux yeux de la CAF comme des périodes d’activité.

La formule de calcul est identique à celle du revenu de solidarité active dit classique. La demande de RSA jeune actif ne peut pas être effectuée en ligne sur le site de la CAF. Vous devez le faire soit directement auprès de votre CAF sur place, soit par voie postale. En tant que jeune travailleur, vous devez remplir deux formulaires : le formulaire n°15481 (ou n°15482 si vous êtes indépendant) et le cerfa n°14130.

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page