L'Europe

L’attaque russe à Kramatorsk tue 2 civils, selon le chef militaire régional


Une attaque russe contre la ville de Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, a fait deux civils morts, 13 autres blessés et endommagé des dizaines de maisons vendredi matin, selon des responsables ukrainiens.

Pavlo Kyrylenko, le chef militaire régional de la province orientale de Donetsk, a confirmé l’attaque dans des publications sur les réseaux sociaux et a partagé un vidéo des dégâts causés par 11 tirs de roquettes russes. La vidéo montrait plusieurs maisons dont le toit avait été endommagé et les fenêtres de certaines maisons semblaient avoir été soufflées. Des responsables de l’application des lois et des sauveteurs travaillaient dans la région, a déclaré M. Kyrylenko.

« Les Russes ont cyniquement et de sang-froid transformé le secteur privé de la ville en ruines », a déclaré M. Kyrylenko sur les réseaux sociaux.

La guerre en Ukraine se déroule principalement sur deux fronts. Le front oriental s’est concentré sur les provinces de Louhansk et de Donetsk. Kramatorsk se trouve dans la province de Donetsk et reste sous contrôle ukrainien. L’homologue de M. Kyrylenko à Louhansk a déclaré que les forces ukrainiennes avaient repoussé vendredi une avancée russe près des colonies encore sous le contrôle de ses forces.

Les attentats de Kramatorsk vendredi s’ajouteront au nombre de morts civiles en Ukraine qui a atteint plus de 5 400 personnes depuis que la Russie a envahi le pays en février, selon les dernières mises à jour du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Depuis le début de la guerre, plus de 7 400 civils ont été blessés en Ukraine, dont des centaines d’enfants, selon l’ONU




nytimes Eu

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page