Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

l’Assemblée nationale vote la création d’une commission d’enquête sur les crèches


L’Assemblée nationale a voté ce mardi 28 novembre la création d’une commission d’enquête sur les crèches.

Une commission d’enquête sur le modèle des crèches et la qualité de l’accueil des jeunes enfants va bientôt voir le jour, l’Assemblée nationale a voté ce mardi 28 novembre, afin de clarifier le « modèle économique » d’un secteur où les abus de certains établissements ont été mis en avant ces derniers mois.

La proposition de LFI a été adoptée par 178 voix contre 161, avec le soutien de l’ensemble des députés de gauche, du groupe indépendant Liot et du Rassemblement national, malgré l’opposition de la droite et d’une grande partie du camp présidentiel.

Contre les « usines » à bébés

Sous la direction des rebelles, cette commission d’enquête sera créée après plusieurs scandales dans des garderies privées et la sortie de deux livres qui dénoncer les « usines » à bébés.

« Victoire », s’est exclamée sur X, anciennement Twitter, Mathilde Panot, la présidente des députés LFI à l’Assemblée. « La lutte avance pour que la dignité des enfants ne puisse pas être sacrifiée par la commercialisation du secteur. »

L’initiative de LFI s’appuie notamment sur les conclusions d’un rapport alarmant publié en avril par l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), commandé par le gouvernement après le décès d’un bébé de 11 mois dans une crèche privée de Lyon en 2022. .

Les inspecteurs ont constaté une qualité d’accueil « très disparate » dans le secteur et ont recueilli des témoignages publics et privés de professionnels et de parents, décrivant des situations s’apparentant à de la maltraitance dans certains établissements.

Deux livres d’investigation parus en septembre – « Le prix du berceau » et « Babyzness » – ont une nouvelle fois remis le sujet sur la table, en jetant une lumière crue sur le mode de fonctionnement de certaines structures du secteur privé, où se déroule une course à la performances au détriment des enfants.

« La maltraitance ne tombe pas du ciel, ni ne se réduit à une succession d’erreurs individuelles ou d’actes malveillants » mais « elle trouve son origine dans le modèle économique des crèches », a estimé William Martinet dans l’hémicycle.

Evoquant le scandale des maisons de retraite du groupe Orpea, L’Insoumis craint que « les mêmes excès de financiarisation » ne se reproduisent dans la petite enfance.

Meilleurs articles


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page