Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

L’appel aux artistes à participer à une marche silencieuse est une « idée géniale », salue Philippe Geluck


Le créateur belge de « Cat » était l’invité de franceinfo ce mardi 14 novembre. Il a répondu aux questions de Salhia Brakhlia.

« C’est une merveilleuse initiative.« , à « idée géniale tant attendue« , a salué ce mardi le caricaturiste belge Philippe Geluck sur Franceinfo, alors que le monde de la culture appelle à « une promenade silencieuse« Dimanche à Paris pour soutenir la paix entre Israël et les Palestiniens.

A l’initiative de l’actrice belge Lubna Azabal, 500 personnalités, dont Isabelle Adjani, Pierre Arditi, Leïla Slimani et Michel Jonasz, participeront à une rencontre « humaniste » ET « pacifique« . « C’est une marche qui rassemblera toutes les personnes de tous horizons, de toutes croyances religieuses. Nous sommes humains. Point final !« , a déclaré Philippe Geluck. La marche quittera l’Institut du monde arabe et se dirigera vers le Musée d’art et d’histoire du judaïsme: « DCe sont des lieux hautement culturels et non religieux.« , souligne le designer.

franceinfo : Est-ce une réponse à ceux qui critiquent le silence des artistes depuis le début de la guerre ?
Philippe Geluck :
Ah, sans aucun doute ! C’est une magnifique initiative de l’actrice belge Lubna Azabal qui a eu cette idée géniale et très attendue et qui est sans doute arrivée un peu tard.

Est-ce un appel à la paix parce que vous en avez assez qu’on vous demande de choisir un camp dans ce conflit ?
Oui, en plus, je ne choisis pas. Les déclarations partent dans tous les sens, peu importe d’où elles viennent. Si vous exprimez votre empathie pour le martyre des Palestiniens innocents qui sont bombardés, ils diront : «Quoi, tu es antisémite ?« . Non, évidemment ! Si vous parlez de l’horreur du 7 octobre, quelqu’un vous répondra : « Et donc ? À Gaza, depuis 50 ans, que vivent-ils ? N’est-il pas un martyr ?« . Le nombre d’artistes signataires ne cesse d’augmenter. J’espère que dimanche il y aura beaucoup de monde pour exprimer notre indignation face à ce conflit, face à ces massacres d’innocents.

Cette marche se déroulera derrière un seul drapeau blanc, sans revendications politiques ni slogans. Est-ce pour éviter des récupérations ou autres manipulations ?
Bien entendu, c’est une marche qui rassemblera toutes les personnes de toutes origines, de toutes convictions religieuses. Nous sommes des humains. Point final. Nous en avons marre, ils veulent nous séparer en clans, religions, nationalités. C’est une très bonne idée d’avoir une banderole blanche et éventuellement des pancartes blanches et de marcher en silence. La marche partira de l’Institut du Monde Arabe et se dirigera vers le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, deux lieux à fort contenu culturel et non religieux. Cette marche me rappelle la Marche Blanche qui a eu lieu en Belgique et qui a rassemblé près de 500.000 personnes pour protester contre le manque d’efficacité de la justice contre le pédophile Dutroux et autres. C’était d’une dignité et d’une émotion incommensurables.

Emmanuel Macron a appelé à la fin des bombardements qui « tuent des femmes et des enfants à Gaza sans aucune justification ni légitimité ». Soutenez-vous cette position ?
Je ne peux pas faire autre chose. Ce qui se passe est terrifiant. Les chemins de la paix n’ont pas été empruntés, ils ont été sabotés par les attaques du Hamas, mais aussi par l’assassinat de Rabin et la prise du pouvoir par l’extrême droite en Israël. Tout cela est tellement complexe qu’on ne peut qu’appeler à l’apaisement, au dialogue, car c’est la seule chose qui puisse fonctionner dans la relation entre tous.




Gn fr enter

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page