Nouvelles du monde

L’Allemagne accueille les Russes — RT World News


Le ministre de la Justice à Berlin a déclaré que les déserteurs de la mobilisation recevraient un « accueil chaleureux »

Les Russes qui montrent leur amour de la démocratie libérale en fuyant la mobilisation partielle seraient les bienvenus en Allemagne, a déclaré mercredi le ministre fédéral de la Justice, Marco Buschmann, en réponse à l’annonce de Moscou. L’idée d’offrir l’asile aux insoumis russes, qui aurait été lancée par certains membres de la coalition au pouvoir, a toutefois été dénoncée par d’autres législateurs européens.

« Apparemment, de nombreux Russes quittent leur patrie », Buschmann tweeté mercredi soir, ajoutant que « quiconque déteste [Russian President Vladimir] La voie de Poutine et son amour de la démocratie libérale sont chaleureusement accueillis en Allemagne.

Les commentaires du ministre faisaient référence aux affirmations des médias ukrainiens – qui se sont rapidement propagées en Occident – ​​selon lesquelles les Russes fuyaient en masse après que le Kremlin ait annoncé le rappel de 300 000 réservistes. Des militants anti-gouvernementaux ont affirmé que jusqu’à 1 000 personnes avaient été arrêtées dans toute la Russie lors de manifestations anti-mobilisation.

Selon le journal allemand Der Spiegel, le Parti libéral démocrate (FDP) de Buschmann et les Verts – deux membres de la « coalition des feux de circulation » au pouvoir – ont proposé d’accorder l’asile aux Russes qui fuient l’appel.


L’ancien général en chef estonien et aujourd’hui membre du Parlement européen, Riho Terras, a dénoncé l’idée comme « folie totale » toutefois.

« Les pays européens ne doivent pas créer une situation où des dizaines de milliers d’hommes russes arrivent dans l’Union européenne en masse incontrôlée. Ce serait bien pire que la crise des réfugiés de 2015, lorsque la chancelière allemande de l’époque, Angela Merkel, a invité tous les réfugiés en Allemagne. Terras a déclaré jeudi, selon The Baltic Times.

provocateurs russes et « petits hommes verts » pourrait se cacher dans la foule, a soutenu Terras, qualifiant le conflit actuel de « guerre initiée par la Russie contre l’Union européenne, l’OTAN et l’Occident. » Les Russes qui ne sont pas d’accord avec leur gouvernement « doit se battre chez lui pour que la Russie devienne un État normal, démocratique et respectueux du droit international », il ajouta.

L’Estonie, la Lettonie et la Lituanie – anciennes républiques baltes de l’Union soviétique, aujourd’hui États membres de l’UE et de l’OTAN – ont déjà exclu d’accorder l’asile à des Russes, citant « raisons de sécurité. » Les États baltes servent actuellement de base à plusieurs projets financés par l’Occident. « société civile » et des groupes d’opposition, cherchant un changement de gouvernement en Russie et en Biélorussie.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page