Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles localesPolitique

l’alcool, son coeur, sa santé, son album… Pour ses 70 ans, il se confie


RENAUD. Le chanteur Renaud est à l’honneur sur France 2 ce mardi 10 mai 2022, dans l’émission « Joyeux anniversaire Renaud », à l’aube de ses 70 ans. Dans la presse, l’interprète de « Mistral gagnant » a décrit sa nouvelle vie, entre projets et angoisses éternelles…

[Mis à jour le 10 mai 2022 à 22h15] «Joyeux anniversaire Renaud. » A la veille des 70 ans du chanteur, France 2 met Renaud à l’honneur avec une émission spéciale, diffusée à partir de 21h10 Contée par Jean-Paul Rouve, acteur et ami de Renaud, la soirée verra un accueil d’artistes sur la scène du Dôme de Paris, venus interpréter quelques-unes des plus grandes chansons de « Monsieur Renard ».

Renaud sera bien entouré pour cette soirée : Patrick Bruel, Axelle Rouge, Jean-Louis Aubert, Claire Keim, Renan Luce, Zaz, Bénabar, Vincent Delerm, Dave, Tryo, Raphaël, Élodie Frégé, Calogero, Gauvain Sers, Noé Preszow ou encore Benoît Dorémus sont attendus. Entre leurs prestations seront diffusées différentes images d’archives de Renaud, qui sera également présent sur la scène du Dôme de Paris.

Renaud jouera Manhattan Kaboul avec Axel Rouge, La Ballade d’Irlande du Nord avec Jean-Louis Aubert et Vainqueur Mistral avec les Petits Chanteurs d’Asnières en fin d’émission, selon le magazine Télé-Loisirs.

A l’occasion de ce 70ème anniversaire et de la sortie de son nouvel album, Renaud s’est longuement exprimé dans la presse sur son état de santé et son état d’esprit. S’il prétend aller bien, ou en tout cas mieux, le chanteur confiait notamment dans les colonnes du Parisien, le 5 mai, que ces 70 ans ne l’enchantaient pas : « 70 ans, ça ne s’arrose pas, ça désespère. Je n’aime pas ça. Vieillir est un naufrage ». Éternel torturé, il évoque « le stress, la vie, la perte de l’enfance, l’angoisse de vieillir, ne pas voir grandir [s]es enfants », mais aussi « amitié fragile et amour impossible ». Des sujets qui semblent le hanter et qu’il évoque aujourd’hui explicitement pour expliquer ses addictions. L’enregistrement de l’émission de France 2, qui lui était consacrée le 10 mai, était lui-même difficile : Renaud lâche d’avoir été « terrorisé », avant d’être finalement « porté par l’enthousiasme du public ».

Signe de cette volonté d’aller de l’avant, malgré les obstacles, Renaud révélait également à RTL il y a une semaine qu’il souhaitait enregistrer deux nouveaux albums, un autre album de reprises après métic vient de sortir (lire ci-dessous) et un album de chansons qui lui est propre. La politique (il a voté Poutou au premier tour de la présidentielle puis Macron en lui « pinçant le nez ») ou la mort d’Yvan Colonna pourraient lui donner de l’inspiration, quand, de son propre aveu, les idées manquent. « Je n’ai écrit que deux nouvelles chansons jusqu’à présent », a déclaré Renaud au Parisien, mentionnant un « titre rock inspiré d’une bande dessinée de Margerin, ‘Je veux une Harley' » et un autre sur la mort de George. Floyd.

Renaud a également livré des confidences sur sa santé de manière encore plus prosaïque dans cette série d’interviews. Sur le site du Journal du Dimanche, ce vendredi 6 mai 2022, il est notamment revenu sur l’opération cardiaque subie l’an dernier. « J’ai subi une opération cardiaque l’année dernière. On m’a posé un stent à cause d’une artère obstruée. Depuis, je vais très bien », a-t-il déclaré, lorsque les rumeurs de sa mort ont éclaté. ont cessé de s’accumuler ces derniers mois.

La mort donc, encore et toujours, principale terreur de Renaud : « C’est toujours une angoisse. Chaque jour, je me lève et je me dis : c’est le dernier jour du reste de ma vie. Tout cela doublé d’une paranoïa sans faille », avoue le chanteur sur RTL.

« Je ne bois plus une goutte d’alcool, mais je fume toujours comme un pompier », a également détaillé Renaud à la radio comme dans Le Parisien. Le chanteur, dont la voix apparaît de plus en plus rocailleuse à chacune de ses apparitions, devenues rares, a assuré au quotidien francilien qu’il était désormais en voie de guérison après des années d’addiction à l’alcool et à la cigarette. « J’ai réduit la cigarette. Quand je chantais, j’étais à quinze par jour, au lieu de quarante. Mais je suis monté à vingt. C’est plus dur d’arrêter que ça (il montre son verre). Je suis au Bitter San Pellegrino. Ça fait un an et demi que je n’ai pas bu une goutte d’alcool. Je tiens le coup », a-t-il déclaré au journal.

Renaud s’est encore une fois attardé sur ses problèmes d’addiction dans les différentes interviews accordées cette semaine : « C’est ma vie, les bistrots. Un lieu de convivialité, de rencontre, de partage où l’on refait le monde », explique-t-il sur RTL. « Quand je pense au nombre de fois où je suis rentré chez moi en voiture avec 2,5 grammes d’alcool dans le sang… Il doit y avoir un dieu pour les ivrognes ! », se souvient-il aussi dans le JDD.

Un discours qui complète celui qu’il tient déjà depuis plusieurs années sur son mal-être, dans ses chansons comme dans les interviews : « Je bois parce que je ne suis pas bien dans ma peau, dans ma croûte. J’ai des psychoses, des angoisses, une mauvaise vie ». , une nostalgie de mon enfance. Et ça empire avec tous ces amis qui meurent autour de moi », expliquait-il déjà au magazine Serge en 2010. « J’ai du mal à exprimer mes sentiments. Je suis taciturne, renfermé, plutôt introverti. J’ai du mal, surtout dans les interviews, à livrer mon cœur (…) J’ai l’impression qu’on me viole quand je suis interviewé », a-t-il également lâché sur RTL jeudi dernier.

A cinq jours de ses 70 ans, Renaud est de retour. La chanteuse a publié, vendredi 6 mai, un nouvel album intitulé métic et composé de treize titres, qui ne sont pas de nouvelles chansons, mais des reprises de grands standards. « J’avais cette idée depuis plusieurs années. J’en ai chanté quelques-unes pour me réchauffer la voix en tournée et je me suis dit que je les enregistrerais un jour. Et puis à l’Isle-sur-Sorgue (Vaucluse), où j’habite presque un an -tour, je m’ennuyais, je n’avais pas d’inspiration pour un nouveau disque. Je me suis dit : ‘C’est le moment’. J’ai fait une liste d’une quinzaine de titres qui m’ont marqué », confie l’artiste toujours dans Le Parisien, évoquant « des chansons qui ont marqué [s]nous l’enfance et [s]pour la vie. »

Renaud propose donc une nouvelle version de treize chansons, dont Le Métecde Georges Moustaki, La saison de la cerise par Yves Montand Amitiéde Françoise Hardy, La folle complainte par Charles Trénet ou encore Si tu m’achètes un verreemprunté à Serge Reggiani et dont le clip a été dévoilé le 31 mars dernier. On découvrait Renaud, accoudé à une table du Lux Bar, sur la Butte Montmartre, face à son ami, l’acteur Jean-Paul Rouve.



GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page