Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

L’accusé fait des remarques blessantes au procureur


Le procès d’un militaire de Bagotville, accusé d’agression sexuelle une deuxième fois devant la cour martiale, a failli tourner mal en raison des propos vexatoires de l’accusé envers le procureur.

La procureure assignée au dossier, Élisabeth Baby-Cormier, a été remplacée de façon inattendue après que l’accusé eut tenu des propos vexatoires à son égard.

L’incident que le juge Louis-Vincent d’Auteuil a qualifié d’inhabituel et d’inacceptable s’est produit jeudi dernier alors que l’avocat contre-interrogeait la conjointe de l’accusé.

Le procureur a protesté.

Dans l’extrait audio que le juge Louis-Vincent d’Auteuil a accepté d’envoyer aux médias pour diffusion, on peut entendre Claude Houde dire qu’il espère que « ça va mal avec son enfant », en parlant de l’avocate qui est enceinte.

Le juge a demandé au soldat de s’excuser.

C’est ce qu’a fait Claude Houde, mais l’avocat a tout de même pris la décision de se retirer du dossier.

Ce ne serait pas la première fois que le comportement de l’accusé et de son avocat serait pointé du doigt depuis le début de la procédure devant la cour martiale.

La procureure, Élisabeth Baby-Cormier, a été remplacée, mais cette situation a des effets sur la durée des procédures.

Le juge devait initialement rendre sa décision dans ce procès pour agression sexuelle avant les vacances.

Selon le nouveau calendrier établi par les parties, l’audience reprendra le 14 décembre et se poursuivra à la mi-janvier.

À noter que le militaire aurait agressé sexuellement un membre des Forces armées canadiennes lors d’une mission en Roumanie en 2018 et ici à Saguenay l’année suivante.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page