Nouvelles

La Tunisie vote une nouvelle constitution qui pourrait resserrer l’emprise du président sur le pouvoir


Les Tunisiens ont commencé à voter lundi sur une nouvelle constitution qui accorderait au président Kaïs Saied puissances importantes, une décision qui, selon l’opposition politique et les militants, pousse le pays d’Afrique du Nord vers un gouvernement par un seul homme une décennie après sa sortie du printemps arabe comme la seule démocratie de la région.

M. Saied a présenté fin juin une version préliminaire d’une nouvelle constitution. S’il est adopté, il accordera au président la possibilité de prolonger son mandat au-delà de la limite actuelle de deux mandats présidentiels. Cela augmenterait également les pouvoirs de la présidence et réduirait ceux du parlement, qui, en vertu de la constitution actuelle, contrôlent la portée de l’exécutif.


wj en

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page