Skip to content
La triple vulnérabilité différentielle des femmes entrepreneures au risque climatique en Afrique subsaharienne : obstacles et catalyseurs liés au genre à l’adaptation du secteur privé


Dans cet article, les auteurs effectuent une revue systématique pour synthétiser les connaissances existantes sur la vulnérabilité différentielle des femmes entrepreneures en Afrique au risque climatique, en relation avec leur sensibilité aux événements climatiques extrêmes et leur capacité d’adaptation. La capacité des entreprises à s’adapter efficacement au changement climatique est fortement influencée par l’environnement externe propice aux affaires. Les contraintes à la capacité d’adaptation sont rencontrées par les petites et moyennes entreprises (PME) à travers l’Afrique subsaharienne, quel que soit le sexe du propriétaire de l’entreprise. Cependant, le genre est un clivage social critique à travers lequel les différences de capacité d’adaptation se manifestent et en Afrique, la plupart des entrepreneurs sont des femmes.

Les auteurs synthétisent cette littérature en utilisant une approche d’analyse de la vulnérabilité qui situe la vulnérabilité et la capacité d’adaptation dans le contexte du cadre plus large des risques climatiques indiqué dans le cinquième rapport d’évaluation du GIEC. Ce faisant, les chercheurs identifient les obstacles et les catalyseurs sexospécifiques à l’adaptation du secteur privé et suggèrent que les femmes entrepreneures sont confrontées à une « triple vulnérabilité différentielle » au changement climatique, dans laquelle elles : (1) sont souvent plus sensibles au risque climatique, en raison de leur concentration dans certains secteurs et types d’entreprises (par exemple, les micro-PME du secteur agricole dans les régions éloignées); (2) font face à des obstacles supplémentaires à l’adaptation dans l’environnement des affaires, y compris l’accès au financement, aux technologies, à l’information (climatique et d’adaptation) et aux politiques de soutien ; et (3) sont aussi souvent simultanément en première ligne de la gestion des risques climatiques au niveau des ménages. Étant donné que diverses formes d’inégalité créent souvent des expériences aggravantes de discrimination et de vulnérabilité, nous accordons une attention particulière à la manière dont les facteurs de vulnérabilité différentielle se croisent, s’amplifient et se reproduisent.

New Grb3

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.