Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

La subvention au carburant de 100 euros sera étendue à 1,6 million de Français en 2024.


Quant aux nouvelles, ce sont probablement de bonnes nouvelles. La subvention au carburant de 100 euros bénéficiera à environ 1,6 million de travailleurs des transports supplémentaires en 2024. Au lieu de 4,3 millions, ce sont 5,9 millions d’automobilistes qui bénéficieront l’année prochaine de cette compensation financière, ce qui représente une dotation de près de 600 millions d’euros.

La mesure d’élargissement de la subvention des carburants est incluse dans les amendements maintenus dans le projet de budget 2024 présenté par le gouvernement en utilisant l’article 49-3 de la Constitution pour garantir son approbation, quelles que soient les réserves qui seront formulées.

En fait, l’ensemble du texte est considéré comme adopté a priori, malgré la motion de censure présentée par LFI (groupe La France Insoumise) mardi 7 novembre. Plusieurs amendements au projet ont été maintenus mercredi 8 novembre lors de sa discussion par les sénateurs, mais le texte intégral devrait être approuvé après le rejet de la mention de censure de LFI. C’est l’option choisie par Elisabeth Borne, qui a ainsi choisi de garantir l’adoption du texte sans vote. Initialement, la subvention du carburant allait toucher environ 4,3 millions d’utilisateurs. Un chiffre auquel 1,6 million de bénéficiaires supplémentaires se sont ajoutés après la modification.

Près de 6 millions de travailleurs des transports recevront une subvention pour le carburant

Actuellement, ce sont près de 6 millions de travailleurs des transports concernés, soit 60 % des travailleurs qui se rendent sur leur lieu de travail avec leur véhicule personnel, qui pourront prétendre à cette aide, au lieu des 50 % qui y avaient droit auparavant. Pour répondre à cette mesure compensatoire, l’État devra débloquer une dotation totale de près de 600 millions d’euros à partir de 2024 pour ces travailleurs qui se plaignent de la hausse vertigineuse des prix des carburants, qui engendre des dépenses supplémentaires importantes.

Jamais en France les prix des carburants n’ont atteint une telle hausse. Cette année, pour s’offrir un litre d’essence sur le territoire français, il faudra débourser en moyenne 1,9 euro, un prix qui peut cependant baisser de quelques centimes, car il peut monter jusqu’à près de deux euros, selon les villes où il est fourni. . Fait.

Pour un véhicule doté d’un réservoir de 70 litres, le remplir coûterait plus d’une centaine d’euros. Le prix du diesel n’est pas non plus des plus bas, puisqu’il rivalise presque avec celui du sans plomb avec des pointes à 1,85 euro le litre. La hausse des prix des carburants en France a débuté en avril 2022 et a persisté plusieurs mois avant de connaître un léger repli à partir de début janvier 2023.




Gn fr bus

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page