Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la une

la société Onclusive veut remplacer 50% de ses effectifs en France par l’IA


XH4D/Getty Images Travailler dans le rendu 3D métaverse

XH4D/Getty Images

Travailler dans le rendu 3D métaverse

TECHNOLOGIE – Remplacez plus de 200 emplois par l’intelligence artificielle. Ce n’est pas un nouvel épisode de la série dystopique Miroir noir mais plutôt le futur projet de la branche française de la société Onclusive, spécialiste de la veille médiatique et des relations publiques. Ses bureaux situés à Courbevoie supprimeront 217 postes d’ici juin 2024, révèle le quotidien. Libérer et la radio FranceCulture.

Ce plan social concerne plus de la moitié des effectifs de l’entreprise, qui compte 383 salariés. Trois services complets fermeront leurs portes d’ici un an et seront remplacés par l’intelligence artificielle. Celui-ci sera ensuite chargé de scanner l’actualité et d’envoyer des revues de presse aux clients de l’entreprise, notamment les banques, les entreprises du CAC 40 mais aussi certains ministères.

« Aujourd’hui, c’est nous, mais demain ? »

Le PDG de l’entreprise, Rob Stone, a annoncé la nouvelle par courrier électronique à ses employés. Il explique que ce plan doit permettre de « devenir plus agile et plus compétitif » en adoptant « de nouvelles technologies et outils qui amélioreront l’efficacité et la précision. Il justifie également ce choix en expliquant que les salariés auront des carrières plus intéressantes puisqu’ils pourront « se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée ».

Il s’agit de l’un des premiers plans sociaux d’envergure en France qui remplace l’humain par une IA. La nouvelle inquiète les employés de l’entreprise, dont beaucoup estiment que leur travail ne peut pas être effectué aussi bien par des robots que par des humains. « Aujourd’hui, c’est nous, mais demain ? Professeurs, journalistes, traducteurs ? « , demande l’un d’eux, interrogé par Le Parisien.

Le ministre délégué chargé du Numérique, Jean-Noël Barrot, a pour sa part estimé que« il faut se préparer à ce type de bouleversements », dans une interview accordée à BFMTV ce lundi. « Cette technologie (d’IA) va créer des emplois, mais il y a une phase de transition qu’il faut accompagner », il ajouta. Pour ce faire, le gouvernement crée le « comité stratégique national pour l’IA ». Dans le cas d’Onclusive, les négociations entre la direction et les syndicats ont débuté ce lundi et devraient durer trois mois.

Voir aussi sur Le HuffPost :

hd1

Photo de Gérard Truchon

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page