Skip to content
La saison 2022 dans les campings « démarre dans les meilleures conditions avec 25% de réservations en plus qu’en 2019 »

La saison 2022 dans les campings « commence sous les meilleurs hospices », a déclaré mardi 24 mai sur franceinfo Nicolas Dayot, président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA), à la veille du week-end prolongé de l’Ascension. Tout au long de l’année, « nous avons 25% de réservations en plus qu’en 2019 à la même époque », précise Nicolas Dayot. Pour le week-end de l’Ascension, « tout le monde a sauté dessus »explique le président de la FNHPA. « Tous les locatifs, mobil-homes, chalets, roulottes des campings français seront sans aucun doute complets dans les prochains jours. Il reste encore quelques disponibilités qui se rempliront à la dernière minute. »

Concernant la saison estivale, « les réservations sont là, l’été sera normal, voire mieux », précise Nicolas Dayot. Au final, l’année sera « mieux que la normale ». Les mois qui connaissent la croissance la plus rapide sont « les mois de septembre, avril et mai, ce qui permettra d’étaler la saison ». Selon lui, cela « annonce sans aucun doute la plus belle saison 2022 jamais vue dans les campings français. »

Les Français privilégieront généralement « la côte » comme destination principale. Mais Nicolas Dayot observe que « les départements verts de l’intérieur ont des niveaux de réservation très élevés, notamment pour l’écotourisme ». A l’occasion du week-end de l’Ascension, « tous les départements français s’en tireront bien à l’occasion de l’Ascension. »

Le président de la FNHPA met également en garde contre « pénuries de main-d’oeuvre » dans les établissements. « Sept campings sur dix nous disent qu’ils sont toujours à la recherche d’employésil explique. Sur les 40 000 saisonniers que nous embauchons chaque année dans la campagne française, il nous en manque 4 000, soit 10 % ».

Nicolas Dayot précise que « deux tranches » sont en difficulté. Ça concerne « L’hôtellerie et la restauration, les métiers de serveurs et de cuisiniers, mais aussi la maintenance en général, la maintenance des logements, la maintenance des bâtiments. Dans ces deux postes, en particulier, nous avons de réelles difficultés à embaucher cette année ». Pendant les vacances de Pâques, « les campings n’ont pas pu louer tous leurs hébergements, faute de personnel »ajoute Nicolas Dayot.

Il n’en est pas question pour les établissements de plein air « détériorer le service que nous offrons à nos clients ». Il n’espère pas « vivre ce genre de situation » cet été. Mais il reste optimiste. « Nous pensons que d’ici là, le vide sera comblé. »



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.