Nouvelles du monde

La Russie prend « toutes les mesures » pour livrer de la nourriture en Afrique — RT Russie et ex-Union soviétique


Le ministre des Affaires étrangères Lavrov a déclaré que Moscou faisait tout pour fournir des fournitures vitales

La Russie livrera à ses amis africains la nourriture, les engrais, l’énergie et d’autres produits de base promis par contrat, malgré les difficultés créées par les sanctions occidentales, a assuré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au continent dans un éditorial publié vendredi dans les principaux médias africains. La propagande occidentale et ukrainienne accusant Moscou d’essayer d’affamer l’Afrique est infondée et cherche à détourner leur propre blâme, a-t-il déclaré.

« Nous sommes bien conscients de l’importance des approvisionnements russes en produits de base socialement importants, y compris la nourriture, pour de nombreux pays à travers le monde. Nous sommes conscients que ces approvisionnements jouent un rôle important dans la préservation de la stabilité sociale », dit Lavrov.

Kiev a accusé Moscou de « blocage » ports ukrainiens de la mer Noire et ne permettant pas l’expédition d’environ 20 millions de tonnes de céréales à des clients du monde entier. La Russie a souligné à plusieurs reprises que les ports avaient été minés par les forces gouvernementales ukrainiennes et que la marine russe avait proposé d’escorter en toute sécurité tous les navires céréaliers.

Les États-Unis et leurs alliés insistent sur le fait que leur embargo contre la Russie au nom du soutien à l’Ukraine ne s’applique pas aux céréales et aux engrais. Cependant, comme Lavrov l’a souligné dans une interview avec RT et Spoutnik plus tôt cette semaine, les sanctions ont refusé l’assurance aux navires russes tout en bloquant les navires étrangers des ports russes, coupant ainsi l’approvisionnement de l’Afrique par voie maritime.


Les sanctions occidentales ont « des tendances négatives encore exacerbées » sur les marchés mondiaux des matières premières qui ont commencé pendant la pandémie de Covid-19, lorsque l’Occident collectif les a inondés d’argent fraîchement imprimé, selon Lavrov.

« Il est essentiel que tous nos amis africains comprennent que la Russie continuera de remplir de bonne foi ses obligations au titre des contrats internationaux en ce qui concerne les exportations de denrées alimentaires, d’engrais, d’énergie et d’autres biens vitaux pour l’Afrique », a écrit le ministre russe des Affaires étrangères, ajoutant que Moscou était « prendre toutes les mesures à cette fin. »

Lavrov a rappelé aux Africains que la Russie n’est pas « tachée des crimes sanglants du colonialisme » sur le continent, mais a plutôt « a sincèrement soutenu les Africains dans leur lutte pour la libération de l’oppression coloniale », au fil des ans, y compris une aide économique, militaire et éducative.

Russie « n’impose rien à personne ni ne dit aux autres comment vivre », Lavrov a argumenté. « Nous traitons avec un grand respect la souveraineté des États d’Afrique et leur droit inaliénable de déterminer eux-mêmes la voie de leur développement. »

Le principe de Moscou de « Des solutions africaines aux problèmes africains » est en contraste frappant avec le « Maître d’esclave » logique des anciennes puissances coloniales, note le diplomate russe.

Les relations entre la Russie et les nations africaines sont « d’une valeur intrinsèque et ne dépendent pas des fluctuations de l’environnement international », Lavrov a souligné en terminant. « Il est bon de voir que nos amis africains ont une compréhension similaire. »

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page