Nouvelles du monde

La Russie ne demande pas la levée des sanctions – Lavrov


Les États occidentaux devraient résoudre les problèmes alimentaires que leurs restrictions ont créés, selon le ministre des Affaires étrangères

Moscou ne demande pas la levée des sanctions, mais exhorte les États occidentaux à résoudre les problèmes qu’ils ont créés sur le marché alimentaire mondial, a déclaré dimanche le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous ne demandons pas la suppression des sanctions, ce sont des problèmes qui méritent d’être traités séparément. Nous allons simplement développer notre économie maintenant en comptant sur des partenaires fiables et non sur ceux qui ont une fois de plus prouvé leur totale incapacité…

En ce qui concerne la nourriture, nos collègues occidentaux… devraient lever les obstacles qu’ils ont eux-mêmes créés,», a déclaré le diplomate après des entretiens avec son homologue égyptien, Sameh Shoukry, en Égypte.

Il a noté que Moscou n’aurait pas accepté l’accord de vendredi débloquant les exportations de céréales ukrainiennes si la question de la libération des exportations russes n’avait pas été résolue. Moscou compte désormais sur l’ONU pour tenir sa promesse et aider à lever les restrictions qui freinent les expéditions de céréales russes.

Lire la suite

L’accord avec l’Ukraine aidera les exportations russes (ONU)

« Ces restrictions illégitimes qui ont été imposées… ont empêché les opérations avec des céréales russes, y compris l’assurance, y compris l’admission de nos navires dans les ports étrangers et l’entrée de navires étrangers dans les ports russes,», a déclaré Sergueï Lavrov.

« Après la signature d’accords à Istanbul à l’initiative du secrétaire général de l’ONU, il s’est porté volontaire pour demander la levée de ces restrictions illégitimes. Comptons sur lui pour réussir,», a ajouté le ministre des Affaires étrangères.

Lire la suite

TR
L’UE assouplit les sanctions sur les exportations russes de pétrole

Lavrov a récemment accusé l’Occident d’avoir intentionnellement «garder le silence» à propos de l’impact des sanctions liées à l’Ukraine sur les exportations russes.

Lors d’une conférence de presse le mois dernier, il a déclaré: «Il y a un problème avec l’exportation de céréales russes. Bien que l’Occident rappelle haut et fort à tout le monde que le grain n’est pas soumis à des sanctions, pour une raison quelconque, il est timidement silencieux sur le fait que les navires transportant du grain russe sont soumis à des sanctions. Ils ne sont pas acceptés dans les ports européens, ils ne sont pas assurés et, globalement, toutes les questions logistiques et financières, qui sont liées à l’approvisionnement en céréales des marchés mondiaux, sont sous les sanctions de nos collègues occidentaux.

Des représentants de l’Ukraine, de la Russie, de l’ONU et de la Turquie ont signé vendredi un accord pour débloquer les exportations de céréales, de nourriture et d’engrais des ports ukrainiens. En plus de l’accord, la Russie et l’ONU ont signé un mémorandum impliquant l’implication de l’ONU dans la levée des restrictions à l’exportation de céréales et d’engrais russes vers les marchés mondiaux.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page