Nouvelles du monde

La Russie et l’Ukraine parviennent à un accord pour reprendre les expéditions de céréales


Martin Griffiths :

Les Ukrainiens nous disaient ici aujourd’hui que leurs ports seraient prêts à exporter du grain d’ici deux jours, deux ou trois jours.

Ils sont prêts. Ils sont prêts à partir. Ils doivent identifier des voies de navigation sûres, puis le couloir traversant la mer Noire. Cela doit être fait également avec notre centre de coordination conjoint. Donc, mettre cela en place, préparer les équipes d’inspection va probablement prendre quelques semaines.

L’impact sur les lieux et la famine, bien sûr, cela dépend de l’endroit où ils se trouvent, celui qui est tout à fait en tête de mon agenda dans la Corne, à droite, où nous avons vu des perspectives absolument terribles en Somalie. Je pense donc que nous verrons immédiatement les prix diminuer, ce qui sera ressenti par les habitants de ces zones de conflit.

La famine est un peu plus compliquée, car ce n’est pas seulement une question de prix, même si c’est en partie le cas. Il obtient également des produits là-bas. Et pour acheminer du blé, disons, d’Odessa à l’Égypte ou jusqu’à — jusqu’à Port Soudan ou quelque chose comme ça, ça prend des semaines et des semaines.

Donc, je pense que nous aurons un impact sur le marché immédiatement. Mais il y a des endroits – c’est ce qui est si mauvais cette année – qui sont peut-être déjà au-delà du point où cela peut livrer.

gb7

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page