Skip to content
La Russie dit que l’UE « à courte vue » n’a qu’elle-même à blâmer pour la crise énergétique – POLITICO

L’UE est responsable de sa crise énergétique, a déclaré samedi le vice-Premier ministre russe Alexander Novak.

Une crise mondiale de l’approvisionnement en gaz a fait grimper les factures des consommateurs à travers l’Europe, alimentant l’inflation et les accusations, plus récemment par le patron de l’Agence internationale de l’énergie, Fatih Birol, selon lesquelles Moscou exacerbe le problème en retenant les importations.

Novak a déclaré que la Russie avait rempli ses contrats à long terme avec l’UE. Et, a-t-il ajouté, la crise était due à « la politique à courte vue de l’Union européenne et de la Commission européenne, qui depuis de nombreuses années s’est délibérément éloignée des contrats à long terme, a réorienté son secteur de l’énergie vers la réduction de la dépendance à l’égard en passant de des contrats à long terme pour en repérer.

Environ 40 % des importations européennes de gaz naturel proviennent de Russie, mais cette année, le flux vers le bloc a diminué d’environ un quart.

Novak a déclaré que la Russie avait « d’énormes ressources » et pourrait augmenter son approvisionnement en Europe. Mais cela nécessiterait des contrats stables pour encourager les investissements dans la production. « Nous avons livré beaucoup plus à l’Allemagne, à la Turquie, à d’autres pays qui ont choisi leurs volumes », a-t-il déclaré.

« Une planification incorrecte, une politique énergétique à court terme est un casse-tête pour les politiciens européens, qu’ils essaient de transmettre aux autres », a-t-il ajouté. Novak parlait à la télévision publique russe et les commentaires ont été rapportés par TASS.




Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.