Skip to content
La réserve laurentienne : une destination prisée


De toutes les réserves fauniques du réseau de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), la réserve des Laurentides demeure l’une des destinations préférées des amateurs de pêche.

Chaque saison, le réalisateur Mathieu Caron tente d’offrir encore plus aux amateurs, même si son offre de pêche est bien garnie.

Ainsi, il a pu constater que les abris de pêche sont populaires. Ils permettent aux pêcheurs de se détendre un peu au bord du lac, d’allumer un feu et de pique-niquer sans moustiques. Au cours des dernières années, des abris de ce type ont été ajoutés à la réserve sur les rives de certains lacs tels que le lac à Jack, le lac Taurelle et le lac des Anémones.

Au passage, petit secret de ce lac, les amateurs trouvent un quai d’initiation qui se prolonge dans le lac pour lancer sa ligne directement dans une fosse. Très pratique pour les petites familles.

Compte tenu de la popularité des refuges, quatre autres de ce type seront construits et deviendront accessibles durant l’été, afin de permettre aux pêcheurs de profiter au maximum de leur expérience dans la réserve. Ils seront érigés au lac Ailloux, au lac Bonjour dans le secteur Gîte du Berger, au lac Croche et dans le secteur Portes-de-l’Enfer.

LES PORTES DE L’ENFER

Le bâtiment principal des Portes-de-l’Enfer a également fait peau neuve. Les visiteurs remarqueront que des rénovations ont été effectuées dans la salle à manger et dans le bâtiment principal. En raison de la pandémie, plusieurs services avaient été modifiés au pavillon. Maintenant que les mesures ont été assouplies, les fans auront toujours le choix de dîner dans leur chalet, avec livraison de réchauds, ou encore de dîner dans la salle à manger fraîchement rénovée.

Il est certain qu’une partie de pêche aux Portes-de-l’Enfer est plus chère, du fait de la qualité des prestations proposées aux amateurs qui fréquentent le secteur. Cependant, il est possible de pêcher à bas prix dans la réserve faunique des Laurentides. Une bonne façon de faire un séjour très économique est de le vivre en pêche-camping. C’est l’expérience la plus abordable qui vous permet de déjouer les poissons tout en passant quelques nuits dans la nature.

AUTRES SOLUTIONS

Si le camping ne vous intéresse pas, vous pouvez choisir d’augmenter le confort de votre séjour, toujours dans l’optique d’un séjour plus économique, en choisissant les unités de prêt-à-camper accessibles dans le Brûlé, l’Étape et la Belle Rivière. Ces unités conviviales évitent les tracas liés à l’achat et au transport de matériel de cuisine et de camping. Tout est déjà en place. Ces unités simplifient également l’installation et le démontage de votre tente. Ils offrent plus de protection en cas de pluie.

Dans le secteur de l’Étape, un sentier de 2,2 kilomètres a été aménagé. Il donnera accès à un belvédère qui sera construit cet été. Elle offrira une superbe vue sur le lac Jacques-Cartier. Vous avez également accès à une plage en bordure du lac Jacques-Cartier. Nous avons choisi d’aménager ce sentier pour répondre aux attentes des amateurs qui habitent ce secteur et qui souhaitent plusieurs activités autres que la pêche.

Quelles que soient vos attentes pour votre voyage de pêche ou de camping, soyez assuré que dans la réserve des Laurentides, vous trouverez votre bonheur.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.