Nouvelles locales

La RAM et l’UEMF unissent leurs forces pour promouvoir le développement durable

Dans le cadre de sa démarche RSE et développement durable, Royal Air Maroc a co-organisé avec l’Université Euromed de Fès « l’Euromed Sustainable Impact Challenge » les 19, 20 et 21 janvier 2022.

Durant ces trois jours, une centaine d’étudiants ont participé à ce Hackathon visant à favoriser l’émergence de solutions innovantes dans le domaine du développement durable et de la RSE. Ces jeunes talents de différentes régions du Maroc et d’Afrique représentant des spécialités aussi diverses que le design, le développement informatique, l’intelligence artificielle, le marketing ou encore l’architecture ont participé à ce concours de recherche en 12 équipes. .

Coachées par des cadres de la compagnie nationale et des enseignants-chercheurs de renom, ces équipes ont été appelées à proposer la mise en place, au sein de Royal Air Maroc, de solutions écologiquement et économiquement viables qui permettraient de réduire l’impact de ses activités sur l’environnement. La mobilisation de Royal Air Maroc dans ce projet, qui place le développement durable au cœur de ses priorités, s’inscrit dans sa politique visant à favoriser la recherche et l’innovation pour contribuer à construire un monde plus durable.

« Cette initiative s’inscrit pleinement dans notre plan d’action RSE qui vise à favoriser un développement empreint d’une forte conscience responsable et à optimiser notre empreinte écologique et notre impact social et environnemental. Il signe également l’engagement de Royal Air Maroc en faveur de la jeunesse et de la culture, et en faveur de la formation et de la recherche, ainsi que l’accompagnement des jeunes talents dans les métiers de demain », a déclaré Hamid Addou, PDG général de Royal Air Maroc.

A l’issue de ce concours, les projets de trois équipes ont été sélectionnés pour être ensuite développés dans le cadre d’ateliers au sein de l’université. Le premier projet est une solution basée sur la création d’une application d’éco-notation, de restauration et de covoiturage pour une consommation réduite et contre le gaspillage alimentaire. Le deuxième projet retenu consiste à mettre en place des éco-gradateurs pour réduire la consommation d’énergie. Enfin, le troisième projet propose une solution basée sur le développement d’un écosystème qui comprend une crèche, une boutique et un atelier via une application mobile.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page