Skip to content
la presse écrite s’inquiète de la forte hausse du prix du papier


Posté

Mise à jour

Article écrit par

la presse écrite s’inquiète de la forte hausse du prix du papier

PL. Monnier, C. Blondiaux, M. Cario, A. Dupont, L. Sabas -France 3

France Télévisions

La hausse des prix de l’énergie impacte fortement le coût de fabrication du papier. La tonne est passée de 400 à 700 euros en quelques mois seulement. Des groupes de presse écrite demandent une aide financière au gouvernement.

Les prix de les journaux vontils augmentent encore ? Aujourd’hui, Le Parisien est vendu 1,80 euros, Le Figaro et Le monde3,20 euros. Dans un kiosque, les acheteurs sont toujours présents, mais pour combien de temps ? « Je n’achète que Le Monde, je ne peux pas m’en offrir dix à ce prix !», raconte une cliente. Derrière l’inquiétude sur les prix des journaux, la flambée des prix du papier.

Dans l’après-midi du mercredi 13 avril, La tribune de Tours est imprimé à Courneuve (Seine Saint Denis). « En un an, nous avons fait deux fois. Il y a un an, le papier était autour de 450 euros la tonne, nous sommes à 950 [euros]« , précise Camille Hoarau, directrice de Paris Offset Imprimer – bande Riccobono. Le papier se raréfie aussi. Avec le Covid-19les fabricants se sont concentrés sur les emballages en carton les plus économiques. La guerre en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie ne vont pas arranger les choses. Certains journaux dépensent désormais entre 7 et 10 millions d’euros supplémentaires. Les petites structures peuvent être amenées à faire des choix.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.